Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
  • Trois questions à Patrick Romeo, Président Shell France et Directeur général de Shell Lubrifiants Europe de l’Ouest
    édité le 02/09/2016

Shell Lubrifiants a annoncé que la gamme Shell Diala S4 d’huiles diélectriques répond dorénavant aux exigences CEI et ASTM, quelles sont les caractéristiques de ces huiles ? Quels avantages par rapport aux huiles minérales et dans quels domaines sont-elles utilisées ?

La gamme d’huiles diélectriques Shell Diala S4 a introduit une nouvelle technologie sur le marché des huiles diélectriques. En effet, elle est produite à partir d’huile de base Shell GTL (Gas To Liquid).

La technologie Shell GTL (Gas To Liquid) permet, à partir de gaz naturel, de produire des huiles de base d’une très grande pureté et d’une structure chimique constante. Les huiles diélectriques étant constituées à plus de 99 % d’huile de base, la qualité de ces dernières influe directement sur les qualités du produit fini.

En comparaison avec les huiles minérales conventionnelles, elles forment moins de boues et l’acidité évolue peu ou pas au cours du temps ce qui garantit un moindre vieillissement du papier isolant, le tout ayant une incidence positive sur les coûts de maintenance. Elles offrent une exceptionnelle résistance à la dégradation en service dans des conditions d’utilisation les plus exigeantes, ce qui permet de réduire les arrêts intempestifs et la fréquence des opérations de maintenance. Leur durée de vie est ainsi plus longue comparée aux huiles conventionnelles

La gamme Shell Diala S4 est virtuellement[1] sans soufre, avec une teneur inférieure au seuil de détection. Elle répond ainsi aux préoccupations du marché des transformateurs et des appareillages de connexion, relatives à la corrosion du cuivre due au développement en service de soufre corrosif.

Les propriétés viscosimétriques remarquables des huiles GTL font qu’à basse température, ces huiles conservent des propriétés d’écoulement plus favorables en comparaison des huiles minérales conventionnelles : elles conservent une fluidité et participent à maintenir l’efficacité du système.
Elles sont utilisées dans les domaines de la production, transport et distribution d’électricité.

Vous indiquez que ces huiles proviennent de la technologie GTL, quel est le process utilisé? D'autres produits sont-ils fabriqués avec la technologie GTL?

La technologie GTL est produite par un processus qui utilise une réaction de Fischer-Tropsch modifiée pour convertir le gaz naturel en une série de produits liquides. Ceux-ci comprennent des carburants plus propres destinés à être utilisés dans le transport routier et l'aviation, et des matériaux servant à la fabrication de produits chimiques et de lubrifiants (naphtes, paraffine et huile de base).

Les huiles de base Shell GTL sont dérivées du gaz naturel plutôt que du pétrole brut, qui est traditionnellement utilisé dans le procédé de fabrication. Cette technologie permet de produire des huiles de base d’une très grande pureté et d’une structure chimique constante. Cette technologie a permis à Shell de développer des huiles ultra performantes pour des applications diverses : les huiles Shell Helix Ultra pour moteurs de véhicules légers, certains produits de la gamme Shell Rimula pour moteurs diesel poids lourds , mais également les huiles diélectriques de la gamme Shell Diala S4 pour transformateurs ou encore les huiles pour turbines de la gamme Shell Turbo.

Les carburants Shell GTL ont le potentiel d’améliorer la qualité de l’air sans nécessiter la moindre modification sur les moteurs, ni aucun changement dans l’infrastructure de carburant existante.

Dans quelle usine ces huiles sont-elles fabriquées? Quelle est la provenance du gaz utilisé?

Les produits Shell GTL, dont les huiles de base, sont produites à l’usine Pearl GTL située au Qatar, qui est le résultat d’un partenariat entre Shell et Qatar Petroleum. Elle peut produire jusqu’à 140 000 barils par jour de produits GTL, dont 30 000 barils d’huile de base par jour, soit approximativement 1 million de tonnes par an. Shell transporte ensuite ces huiles de base vers ses usines de production de lubrifiants à travers le monde.

Pearl GTL a été construit a Ras Laffan, au Qatar, en 2010 et est maintenant la plus importante source au monde de produits GTL. Pearl GTL est un projet Amont/Aval pleinement intégré et constitue le plus grand projet énergétique à l'intérieur des frontières du Qatar ainsi que le plus gros investissement de capitaux propres de Shell sur un projet unique à ce jour. La construction de l'usine a commencé en 2006 et la majorité des travaux ont été achevés à la fin de l'année 2010. En mars 2011, l'usine a commencé à recevoir le gaz du champ de North Field au Qatar. La production de Pearl GTL a commencé en juin 2011 et la première livraison commerciale a été faite le 13 juin 2011. L'usine a été agrandie jusqu'à atteindre sa pleine capacité fin 2012.

Propos recueillis par Jean-Guy Debord


 
Les dernières interviews


>> Toutes les interviews
 



Europétrole © 2003 - 2017