Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
  • Trois questions à Saeed Erfani, directeur général adjoint d'ERAS
    édité le 23/07/2014

Quelle est l’activité du groupe ERAS et comment se positionne-t-elle sur un marché mondial et fortement concurrentiel ?

Fondée en 1991, ERAS est une ingénierie multispécialiste qui assure pour le compte de ses clients la conception et le management de leurs projets d'investissements industriels, de la phase des études de faisabilité jusqu'à l'accompagnement à la mise en service des installations.

Résolument tournés vers l'amélioration de la performance des sites de production, nos 500 collaborateurs interviennent auprès de 6 secteurs majeurs : Pétrole et gaz / Chimie et pétrochimie / Agroalimentaire / Sciences de la Vie / Nucléaire / Énergie et Environnement.

Les expertises de nos ingénieurs et techniciens, en particulier dans les domaines du génie des procédés, de l'installation générale, de l’électricité, de l’instrumentation, du process control et du bâtiment garantissent à nos clients une parfaite maîtrise des coûts, de la qualité et des délais des projets qui nous sont confiés.

Avec un réseau de 15 implantations en Europe et en Afrique, combiné au déploiement de partenariats stratégiques à travers le monde, ERAS offre à ses clients des prestations de qualité dans l’objectif de créer une relation durable auprès des leaders industriels.

Nous confortons ainsi notre ambition de croissance en affirmant notre position d’ingénierie à forte valeur ajoutée adaptée aux projets d'investissements de taille intermédiaire (entre 20 et 100 M€ d’investissements sur la globalité du projet).

ERAS vise à atteindre 25% de son CA à l’export d’ici 2016, notamment dans le secteur de l’énergie (pétrole & gaz); quelles sont les opportunités que vous avez identifiées pour remplir votre objectif ?

Le marché français est aujourd’hui étroit car la part du secteur industriel dans le PIB a baissé de 40% ces dix dernières années. Pour assurer notre croissance, nous avons donc opté pour un développement à l’export en nous fixant pour objectif d’atteindre 25% de notre chiffre d’affaires à l’international à l’horizon 2016.
Nous avons défini des orientations en fonction de différents critères : les pays les plus accueillants pour notre activité, tant sur le plan législatif qu’économique ; dans ces pays sélectionnés, les secteurs d’activité les plus porteurs ; et enfin, sur ces secteurs identifiés, les typologies de projets où nous pouvions apporter une valeur ajoutée.

En 2014, nous avons ainsi créé 2 filiales à l’étranger : ERAS Belgium près de Louvain-la-Neuve en Belgique et ERAS Maghreb & Africa à Casablanca au Maroc.

Nous ciblons prioritairement les secteurs du pétrole & gaz, des sciences de la vie, de l’agroalimentaire et de la chimie.

Quels sont les savoir-faire qui vous semblent les plus aptes à favoriser votre croissance à l’export ?

Nous souhaitons développer nos marchés, et par là même nos expertises à l’international, tout en préservant cette proximité et cette proactivité qui font notre force depuis plus de 20 ans.

Nos compétences élargies en ingénierie, services de procurement et management de la construction nous permettent de proposer à nos clients une offre de maîtrise d’oeuvre globale, ou une assistance à maîtrise d’ouvrage et des installations industrielles clés en main.

Nous axons actuellement nos efforts sur le secteur du pétrole & gaz, sur lequel nous disposons de solides expertises et références à l’international :

• ERAS a récemment accompagné la Société Marocaine de Stockage (SOMAS) dans la conception et la mise en service d’un nouveau centre de chargement camions à Sidi Larbi, dans la région de Mohammedia, dans le cadre de l’installation d’une troisième cavité saline transformée en stockage de butane. Ce nouveau centre permettra de désengorger la ville de Mohammedia, et à terme, grâce à ses 10 postes de chargement, d’augmenter la capacité de chargement de SOMAS de 500 camions par jour.

• Nos équipes travaillent sur un projet en Côte d’Ivoire pour la Société Ivoirienne de Raffinage (SIR) : il s’agit de l’avant-projet détaillé du dégoulottage de la logistique terre de la raffinerie d'Abidjan. Ce dégoulottage permettra d'adapter la capacité des installations de logistique, c'est-à-dire réception, stockage et expédition de produits, à celle de la raffinerie, qui est passée de 1.7 à 3.8 Mt/an. Les temps de transferts entre les différents bacs de stockage sont ainsi nettement améliorés.

• ERAS a également participé en 2013, pour le compte du Ministère de l'Energie nigérien, à la rédaction du rapport d'audit technique d'une raffinerie de 1 MT/an de la SORAZ, conçue et construite par le groupe chinois CNPC près de la ville de Zinder au Niger.

En plus de ces projets orientés pétrole & gaz, nous accompagnons des clients dans le domaine des sciences de la vie en Afrique (au Maroc et au Congo) et nous sommes également présents sur plusieurs projets en Malaisie, en Thaïlande, aux Philippine ou encore au Vietnam.

Propos recueillis par Jean-Guy Debord


 
Les dernières interviews


>> Toutes les interviews
 



Europétrole © 2003 - 2019