Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
  • Trois questions à Marco De Michelis, Directeur des relations institutionnelles et de la communication d’IFP Energies nouvelles (IFPEN)
    édité le 06/04/2012

Que représente IFPEN aujourd’hui ?

L’Organisme est un acteur public de la recherche française. C’est un établissement professionnel à caractère industriel et commercial qui place l'innovation au coeur de son action dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement.
Son financement est assuré à 50% par une dotation publique et à 50% par des ressources propres issues de la valorisation de ses travaux de recherche vers ses filiales et des partenaires industriels. L’activité de recherche appliquée est dédiée à la fois aux énergies fossiles et aux nouvelles technologies de l'énergie (captage et stockage du CO2, biomasse et chimie verte, véhicules hybrides et électriques, énergies marines, etc). Nous concevons des procédés, des produits, des équipements et des logiciels et grâce à nos compétences historiques, nous nous adressons aujourd'hui à de nouveaux marchés en partenariat avec des centres de recherche et des industriels français et étrangers.

Quels sont les missions d'IFPEN ?

La mission est double : apporter des solutions aux défis sociétaux de l’énergie et du climat et soutenir la compétitivité de nos secteurs d’activité par la création de richesse et d'emplois.

IFPEN accorde beaucoup d’importance à l’innovation. Selon vous, quelle sera la situation énergétique de notre planète dans 25 ans ?

Nous aurons recours à un mix énergétique fait de toutes les énergies, sans en opposer aucune. Les hydrocarbures occuperont toujours une place importante, notamment dans les domaines du transport et du raffinage mais, en fonction des régions du monde, certaines énergies seront prépondérantes. Globalement, notre planète dispose de 40 ans de réserves pétrolières, sans tenir compte du potentiel offert par les progrès technologiques permanents et les découvertes à venir.

Propos recueillis par Alain Haimovici


 
Les dernières interviews


>> Toutes les interviews
 



Europétrole © 2003 - 2019