Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
  • Trois questions à Jean-Marc Dubreuil, associé de Watt Value
    édité le 08/09/2014

Pouvez-vous rappeler les évolutions que va subir le marché du gaz en France fin 2014 ?

Depuis la nationalisation de GDF en 1946, les tarifs de vente du gaz étaient fixés par l’Etat. On dit qu’ils sont réglementés et connus sous le nom de TRV. Par défaut, la plupart des consommateurs de gaz, sont aux « TRV ». De par la loi (article L 445-4 du code de l’énergie du 17 Mars 2014), les consommateurs non domestiques consommant plus de 30 MWh par an ne pourront plus bénéficier de ces tarifs. Ceux-ci devront donc acheter leur gaz à des fournisseurs qui fixent les prix en fonction de paramètres dits de marché. Les échéances publiées sont les suivantes :

- au plus tard le 31 décembre 2014 pour les sites dont la consommation est supérieure à 200MWh/an (200 000 kWh/an),

- au plus tard le 31 décembre 2015 pour les sites dont la consommation est supérieure à 30MWh/an (30 000 kWh/an).

Autrement dit, tous les clients professionnels auront l’obligation de souscrire un nouveau contrat de gaz, possiblement chez un nouveau fournisseur avant l’échéance qui leur incombe. Plus de la moitié des consommateurs ont déjà fait ce choix de contrat de marché, notamment les plus gros consommateurs qui y ont vu les bénéfices. La moitié restante doit rapidement prendre ses dispositions pour demander un devis et sélectionner un contrat auprès de la vingtaine de fournisseurs référencés.

Comment WattValue a prévu de participer à l’ouverture des marchés ?

Le gaz naturel est extrêmement bien adapté à un fonctionnement de marché et donc bénéficie à plein de l’ouverture à la concurrence si chère à Bruxelles. Cependant, comme tous les secteurs, c’est un marché technique et les consommateurs, notamment les PME et les PMI n’ont pas forcément les connaissances, le temps ou les ressources pour négocier. Globalement, elles n’ont pas d’acheteur dédié énergie et risquent de sélectionner un fournisseur et un contrat par défaut.

WattValue, acteur indépendant spécialisé dans les services à l’énergie, s’est saisi de l’ouverture de ce marché pour créer Wattunity, une plateforme collaborative d’achat groupé dédiée aux PME-PMI. Nous partons du constat que nous pouvons faciliter la tâche des entreprises à travers une plateforme simple d’utilisation, une procédure rigoureuse de mise en concurrence, dématérialisée. Nos clients bénéficient de l’avantage d’un groupement : c’est l’opportunité de gagner du temps et de sélectionner un contrat adapté. Pour les fournisseurs, c’est la simplification de l’accès au consommateur et un coût d’acquisition réduit.

Nous prévoyons également d’étendre Wattunity à l’électricité dès 2015.

Quelles sont les activités de WattValue dans le domaine des énergies ?

WattValue est un acteur indépendant et pionnier qui développe depuis 2006 des services adaptés aux besoins énergétiques de clients professionnels autour de la valorisation de l’énergie et de la promotion d’une gestion durable de l’électricité.

La société a été créée autour de la valorisation des certificats d’origine de l’électricité. A ce titre nous offrons à nos clients la possibilité de consommer de l’énergie renouvelable qualitative et leur proposons des solutions adaptées à leur besoin.

Nous proposons également de répondre à la problématique de la consommation électrique de l’internet avec notre solution Wattimpact. Le constat est qu’internet consomme de l’énergie ; avec notre solution Wattimpact, nous garantissons que cette énergie est d’origine renouvelable.

Nous accompagnons également les petits producteurs d’hydro-électricité dans la valorisation de leur production au marché avec notre service Hydroval.

Enfin, nos actions se veulent vertueuses. Nous sommes à ce titre partenaires de Rivières Sauvages, qui agit pour la préservation de notre capital eau en France.

Propos recueillis par Jean-Guy Debord


 
Les dernières interviews


>> Toutes les interviews
 



Europétrole © 2003 - 2019