Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Voir la version anglaise

  • Trois questions à Benjamin Louvet, Gérant matières premières chez OFI AM
    édité le 29/03/2021

Quelles sont les conséquences du blocage du Canal de Suez sur le marché pétrolier ?

10% de la production de pétrole passe par ce Canal, qui peut devenir un goulot d'étranglement. L'impact pourrait surtout concerner l'Asie et une partie du Moyen-Orient, avec une hausse possible du prix du pétrole. Pour l'Europe, l'impact sera limité à priori. On peut être optimiste, le bateau va se remettre dans l'axe.

En parallèle, l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche va-t-elle modifier la politique énergétique des Etats-Unis ?

Oui, car il y a désormais une volonté de développer les énergies renouvelables. Un plan dans ce sens doit d'ailleurs être dévoilé en fin d'année.
Le gaz de schiste pourrait également être interdit sur les terres fédérales, mais les compagnies avaient anticipé en demandant des autorisations sous la présidence Trump. Si cette interdiction devait concerner également l'offshore, l'impact sera plus important. Sans oublier que l'industrie pétrolière américaine représente des millions d'emplois...


Enfin, est-il encore intéressant d'investir dans le pétrole ?

Il y a une vraie volatilité sur le prix à court terme, mais l'OPEP et l'Arabie Saoudite veulent que le prix reste sous contrôle. A court terme, le prix devrait rester entre 50 à 70 dollars le baril puis il devrait grimper jusqu'à 100 dollars après la fin de la crie sanitaire. Le manque d'investissement dans le secteur pétrolier, et donc la baisse de la production à l'avenir, influencera également le prix du baril.

Propos recueillis par Alain Haimovici


 
Les dernières interviews


>> Toutes les interviews
 



Europétrole © 2003 - 2021