Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Partager :

  • Transport d’hydrogène transfrontalier France-Belgique
    édité le 26/10/2022 - Plus de news de "GRTgaz" - Voir la fiche entreprise de "GRTgaz"


Transport d’hydrogène transfrontalier France-Belgique
GRTgaz et Fluxys Belgium, les deux gestionnaires d’infrastructures énergétiques français et belge, ont lancé en juin dernier un appel au marché en vue de développer le premier réseau de transport d’hydrogène transfrontalier en accès ouvert entre la France et la Belgique situé dans la région du Hainaut. 17 entreprises ont manifesté leur intérêt pour raccorder leur site de production ou de consommation au projet de réseau de transport proposé pour une capacité de production allant de 300 MW à 600 MW et une consommation d’hydrogène associée entre 1,5 et 3 TWh/an selon les variantes envisagées. Une étude de faisabilité va être lancée.

Cette coopération entre GRTgaz et Fluxys Belgium s’inscrit dans la continuité des consultations menées en France et en Belgique en 2021-2022 afin d’évaluer les besoins de transport d’hydrogène des acteurs du marché (consommateurs et producteurs d’hydrogène). Les deux opérateurs ont ainsi identifié le territoire de Valenciennes en France et la zone de Mons étendue jusqu’à La Louvière et Feluy en Belgique, comme une zone à fort potentiel de développement d’hydrogène.

À la suite de l’appel à manifestation d’intérêt organisé conjointement par GRTgaz et Fluxys Belgium, 17 entreprises ont confirmé des besoins qui valident l’opportunité d’une canalisation transfrontalière afin de relier les bassins hydrogène en France et en Belgique.

La typologie des répondants est variée avec des porteurs de projet de production par électrolyse de différentes tailles et des consommateurs industriels qui considèrent l’hydrogène comme un levier pour atteindre leurs objectifs de décarbonation. En complément des usages industriels, les usages dans la mobilité pour alimenter des futures stations d’avitaillement, sont également envisagés par certains acteurs de l’écosystème.

Les échanges approfondis avec les différents participants ont permis de qualifier et de mieux cerner l’écosystème hydrogène dans la région : ce dernier représente une capacité de production entre
300 MW et 600 MW selon les variantes de développement envisagées pour une consommation d’hydrogène associée entre 1,5 et 3 TWh/an. L’équilibre offre/demande sera assuré par la possibilité offerte à certains consommateurs potentiels d’ajuster leur niveau de demande à la production qui sera disponible.

Lancement prochain d’une étude de faisabilité

Sur cette base, Fluxys Belgium et GRTgaz ont décidé de lancer l’étude de faisabilité du réseau de transport d’hydrogène transfrontalier dès octobre 2022, qui aura pour objectifs d’établir le dimensionnement de l’infrastructure ainsi qu’une première évaluation du coût de celle-ci. Les résultats de cette étude de faisabilité seront dévoilés aux clients ayant investi dans cette opération au 1er trimestre 2023.

Thierry Trouvé, Directeur Général de GRTgaz précise que « cet Appel à Manifestation d’Intérêt est un véritable succès, les porteurs de projets se sont fortement mobilisés. Cela nous conforte dans notre approche de développer des infrastructures de transport d’hydrogène mutualisées, ouvertes à tous dans une démarche de dialogue continu avec les acteurs du marché. L’infrastructure proposée représente une première étape pour le développement d’un réseau de transport européen intégré. Ce projet commun confirme bien la dynamique économique et le potentiel de l’hydrogène dans cette région transfrontalière du Hainaut ».

Pascal de Buck, CEO de Fluxys : « Nous sommes ravis de poursuivre le partenariat entamé avec GRTgaz dans le but de créer un réseau transfrontalier d’hydrogène. Ce dernier s’inscrit en effet parfaitement dans notre approche globale visant à la création d’une colonne vertébrale de l’hydrogène au niveau européen. Par ailleurs, l’intérêt porté par les industriels des deux côtés de la frontière confirme les efforts que ces derniers déploient pour décarboner leurs activités en vue d’atteindre les objectifs climatiques et d’assurer la viabilité à long terme de l’économie ».

À propos de GRTgaz

En France, GRTgaz entrevoit le développement d’un réseau d’environ 1000 km d’hydrogène d’ici 2030, d’une part, par de nouvelles canalisations et d’autre part, par la conversion d’une partie du réseau gazier actuel. Le projet le plus avancé, mosaHYc, vise à développer le premier réseau hydrogène européen par la conversion de canalisations de gaz entre la Moselle, la Sarre et le Luxembourg. GRTgaz a également lancé cette année un second projet de conversion de réseau de transport de gaz naturel à l’hydrogène situé en Alsace et baptisé RHYn (Rhine HYdrogen Network).

GRTgaz est le 2ème transporteur européen de gaz, fort de 32 500 km de canalisations et 640 TWh de gaz transporté. L’entreprise compte 3 000 salariés et a réalisé près de 2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020.

GRTgaz s’est dotée d’une raison d’être « Ensemble rendre possible un avenir énergétique sûr, abordable et neutre pour le climat ». Entreprise innovante en pleine transformation pour adapter son réseau aux défis écologiques et numériques, GRTgaz est engagée en faveur d’un mix gazier français 100% neutre en carbone en 2050. Elle soutient les filières d’hydrogène et de gaz renouvelables (biométhane et gaz issus des déchets solides et liquides).

GRTgaz assure des missions de service public pour garantir la sécurité d’acheminement auprès de ses 945 clients (expéditeurs, distributeurs, industriels, centrales et producteurs de biométhane). Avec ses filiales Elengy, leader des terminaux méthaniers en Europe, et GRTgaz Deutschland, opérateur du réseau de transport allemand MEGAL, GRTgaz joue un rôle clé sur la scène européenne. L’entreprise exporte ses savoir-faire à l’international, notamment des prestations développées par son centre de recherches RICE.

À propos de Fluxys de Fluxys Belgium

Cotée à la Bourse Euronext, Fluxys Belgium est une filiale du groupe d'infrastructures énergétiques Fluxys dont le Siège social se situe en Belgique. Avec 900 collaborateurs, la société exploite 4 000 kilomètres de canalisations, un terminal de gaz naturel liquéfié avec une capacité de regazéification annuelle de 9 milliards de mètres cubes et une installation de stockage souterrain.

Guidée par sa raison d’être, Fluxys Belgium, avec l’ensemble de ses parties prenantes, contribue à une société meilleure en façonnant un avenir énergétique prometteur. En s'appuyant sur les atouts uniques de ses infrastructures et sur son expertise commerciale et technique, Fluxys Belgium s'engage à acheminer de l'hydrogène, du biométhane ou tout autre vecteur énergétique neutre en carbone ainsi que du CO2, dont elle vise à faciliter le captage, l'utilisation et le stockage.


Origine : Communiqué GRTgaz

Voir la fiche entreprise de "GRTgaz"



Les dernières news de "GRTgaz"

 
 
 
 
Emploi-Pétrole
 
Rechercher une news



française internationale








 
Les dernières news France


>> Toute l'actualité France     >> RSS
 
Recherche de news par tags

abu-dhabi acquisition adnoc aker-bp aker-solutions algeria algerie algerie alstom anadarko angola apache australia axens baker-hughes bechtel bg-group bp brazil canada carburant cbi cgg cheniere chevron china cnooc cnpc co2 commission-europeenne compressor conocophillips consommation cpdp deepwater discovery drilling e-on edf egypt engie engineering eni equinor equinor exxonmobil feed flng fluor fluxys foster-wheeler fpso france fsru fugro gabon gas gaz gazprom gazprom-neft gdf-suez ge germany ghana gnl gtt gulf-of-mexico guyana hess india indonesia inpex iraq italy kbr keppel licence lng lukoil lundin maersk-drilling malaysia mcdermott methanier mexico mozambique natural-gas neptune-energy nigeria nigeria north-sea norway novatek offshore oman omv opec pemex petrobras petrofac petronas pgnig pipeline platform poland production qatar qatar-petroleum qatargas raffinerie refinery repsol rig riser rosneft russia rwe saipem santos saudi-arabia saudi-aramco schlumberger seismic senegal shale-gas shell socar sonatrach statoil subsea subsea-7 survey tap technip technipfmc texas total totalenergies tullow turbine uae ufip uk ukraine us vopak well wintershall wood-group woodside



Europétrole © 2003 - 2023