Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Partager :

  • Total signe un accord en vue d’acquérir Direct Energie et accélérer son ambition dans le gaz et l’électricité en France et en Belgique
    édité le 18/04/2018 - Plus de news de "TOTAL" - Voir la fiche entreprise de "TOTAL"


Total signe un accord en vue d’acquérir Direct Energie et accélérer son ambition dans le gaz et l’électricité en France et en Belgique
Total a signé un accord avec les principaux actionnaires de Direct Energie(1) portant sur un projet d’acquisition de 74,33% de son capital(2), sur la base d’un prix de 42 euros par action, coupon de 0,35 euro détaché, soit un prix global d’acquisition d’environ 1,4 milliard d’euros. Une fois cette acquisition réalisée, Total déposera auprès de l’Autorité des marchés financiers une offre publique obligatoire portant sur les titres de Direct Energie admis aux négociations sur Euronext Paris au même prix par action de 42 euros, faisant ressortir une prime de 30% par rapport au cours de clôture du 17 avril 2018 et une prime de 24% sur la moyenne des trois derniers mois et de 13% sur la moyenne des six derniers mois pondérée par les volumes. Direct Energie est ainsi valorisée à environ 12,5 fois son EBITDA prévisionnel 2018.

Dans le cadre de cet accord et du protocole d’accord de rapprochement signé avec Direct Energie, le conseil d’administration de Direct Energie réuni le 17 avril a approuvé à l’unanimité cette opération et a d’ores et déjà fait part de son intention de recommander aux actionnaires, sous réserve d’une confirmation du caractère équitable de l’offre publique par l’expert indépendant, d’apporter leurs titres à l’offre qui sera déposée. A cette fin, le conseil d’administration de Direct Energie a décidé de nommer un expert indépendant afin de se prononcer sur le caractère équitable des termes de l’offre publique conformément à la réglementation boursière.

« Par cette opération, Total poursuit activement son développement dans la génération et la distribution d’électricité et de gaz en France et en Belgique. Ce projet s’inscrit dans la stratégie du Groupe d’intégration sur l’ensemble de la chaîne de valeur du gaz - électricité et de développement des énergies bas carbone, en ligne avec notre ambition de devenir la major de l’énergie responsable », déclare Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total. « Nous nous réjouissons d’accueillir au sein de Total les équipes de Direct Energie qui vont apporter leurs compétences dans le domaine de l’électricité et seront au cœur de l’ambition de croissance du Groupe dans ce domaine. »

« Nous accueillons cette opération avec fierté et enthousiasme et nous sommes convaincus que ce rapprochement avec le groupe Total se fera au bénéfice de nos clients » a pour sa part déclaré Xavier Caïtucoli, Président-directeur général de Direct Energie qui ajoute « Les équipes de Direct Energie vont se retrouver au cœur de la stratégie de l’une des plus belles entreprises françaises. Je ne doute pas que leur travail, leur créativité et leurs talents permettront au nouvel ensemble des ambitions renforcées ».

Dans le domaine de la distribution de gaz naturel et d’électricité aux particuliers et aux professionnels, Total s’affirme résolument comme le fournisseur alternatif de premier plan en combinant son portefeuille de sites clients de 1,5 million à celui de 2,6 millions de Direct Energie. Ce rapprochement permettra à Total de poursuivre son programme de développement ambitieux pour devenir un acteur de référence dans la fourniture d’électricité en France et en Belgique et viser plus de 6 millions de clients en France et plus de 1 million de clients en Belgique à horizon 2022.

Grâce à cette transaction, Total poursuit et amplifie aussi son développement sur le marché de la production d’électricité, les activités de génération électrique de Direct Energie offrant une excellente complémentarité avec celles déployées par les filiales du groupe Total actives dans ces domaines. La capacité installée de Direct Energie de 1,35 GW, dont 800 MW de centrale à gaz et 550 MW d’électricité renouvelable, vient s’ajouter à la capacité installée de 900MW du groupe Total. Compte tenu du portefeuille de projet de Direct Energie dans ce domaine (une centrale à gaz de 400 MW en construction et un pipeline de 2 GW de projets d’électricité renouvelable en France), de Total Eren dans les pays émergents, de Sunpower aux Etats-Unis, Total se fixe l’objectif de disposer d’une capacité globale d’au moins 10 GW à horizon de 5 ans soit sous forme de centrale à gaz, soit sous forme de capacités d’électricité renouvelable.

L’opération reste soumise au processus légal d’information et de consultation des instances représentatives du personnel concernées. Par ailleurs, la réalisation de l’acquisition des blocs reste soumise à la condition suspensive de l’approbation préalable de la commission européenne, autorité compétente pour l’examen et l’approbation de l’opération au titre du contrôle des concentrations.

Le projet d’offre publique qui sera déposé après la réalisation de l’acquisition des blocs auprès des actionnaires de contrôle de Direct Energie sera soumis à l’examen de l’Autorité des marchés financiers qui appréciera sa conformité aux dispositions législatives et réglementaires applicables. La réalisation de l’acquisition des blocs d’actions devrait avoir lieu dans le cours du 3e trimestre et le projet d’offre publique d’acquisition sera déposé immédiatement après cette réalisation. Dans l’hypothèse où le nombre d’actions non présentées à l’offre publique d’acquisition ne représenterait pas plus de 5% du capital ou des droits de vote de Direct Energie, Total a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

L’opération sera financée au moyen des fonds disponibles en trésorerie de Total.

(1) Il s’agit (i) du concert formé par Impala SAS, AMS Industries, Lov Group Invest et EBM Trirhena AG, (ii) de Luxempart et (iii) de Monsieur Xavier Caïtucoli, Président Directeur Général de Direct Energie (directement et au travers de sa holding CRESCENDIX S.A.S).
(2) Sur la base d’un capital composé de 44 886 772 actions au 10 avril 2018.

A propos de Total

Total est un groupe mondial et global de l'énergie, l'une des premières compagnies pétrolières et gazières internationales, et un acteur majeur de l’énergie solaire avec SunPower et Total Solar. Ses 98 000 collaborateurs s'engagent pour une énergie meilleure, plus sûre, plus propre, plus efficace, plus innovante, et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, Total met tout en œuvre pour que ses activités soient accompagnées d'effets positifs dans les domaines économiques, sociaux et environnementaux.

A propos de Direct Energie

Troisième acteur français de l’électricité et du gaz, le groupe Direct Energie fournit, en France et en Belgique (sous la marque Poweo), plus de 2,3 millions de sites clients résidentiels et non résidentiels. Opérateur intégré, Direct Energie intervient dans la production et la fourniture d’électricité, la fourniture de gaz, ainsi que la vente de services énergétiques à ses clients. Le Groupe fonde son succès depuis plus de quatorze ans sur son expertise technique, l’excellence de sa relation clients, sa compétitivité et sa capacité à innover. En 2016, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1 692,4 M€ et livré 19,8TWh d’énergie.


Origine : Communiqué TOTAL

Voir la fiche entreprise de "TOTAL"



Les dernières news de "TOTAL"



Toutes les news de "TOTAL"
 
 
Rechercher une news



française internationale








 
Les dernières news France


>> Toute l'actualité France     >> RSS
 
Recherche de news par tags

abu-dhabi adnoc aker-solutions algeria alstom amec anadarko angola apache australia axens azerbaijan baker-hughes barents-sea bechtel bg-group bp brazil canada carburant cbi centrica cgg chevron china cnooc cnpc co2 commission-europeenne compressor conocophillips consommation cpdp deepwater discovery drilling e-on edf egypt emerson engie engineering eni equinor eu exxonmobil feed flng flowline fluor fluxys fmc foster-wheeler fpso fsru fugro gabon gas gaz gazprom gazprom-neft gdf-suez ge ghana gnl gouvernement gtt gulf-of-mexico hess ifp india indonesia inpex iraq jacobs jgc kazakhstan kbr keppel licence lng lukoil lundin maersk-oil malaysia mcdermott mozambique natural-gas nigeria nigeria nord-stream north-sea norway novatek offshore omv pdvsa pemex petoro petrobras petrofac petronas pgnig pipeline platform qatar qatar-petroleum qatargas raffinerie refinery repsol rig riser rosneft russia rwe saipem santos saudi-aramco schlumberger seadrill shah-deniz shale-gas shell siemens sinopec socar sonangol sonatrach south-stream statoil subsea subsea-7 tap technip technipfmc terminal total transocean tullow turbine ufip uk vallourec vessel vopak well wintershall wood-group woodside



Europétrole © 2003 - 2018