Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | documentation | liens | agenda | lexique | géolocalisation sites pétroliers monde | géolocalisation sites pétroliers France | à télécharger 
Bilan physique et monétaire du pétrole et des biocarburants 2011-2016

édité le 22/12/2018 | catégorie : Pétrole

Description
La France n’extrayant quasiment plus de pétrole, l’approvisionnement des raffineries nationales repose très majoritairement sur les importations de pétrole brut, qui se sont élevées à 56,6 Mtep en 2016, pour un montant de 16,5 Md€. La facture a été divisée par plus de deux en 3 ans malgré des volumes importés relativement stables, du fait de l’effondrement des cours du pétrole en 2014. Les raffineries nationales ont produit 58,0 Mtep de pétrole raffiné, représentant une valeur de 20,4 Md€. La France a par ailleurs importé 40,0 Mtep de produits pétroliers raffinés en 2016, principalement du gazole et du fioul domestique, pour un montant de 15 Md€. Elle en a exporté dans le même temps 20,9 Mtep, essentiellement des supercarburants, permettant d’alléger la facture de 9,4 Md€. En 2016, la consommation intérieure de produits pétroliers raffinés (hors biocarburants) s’est établie à 66,5 Mtep, pour une dépense de 67,9 Md€. Environ 30 % de cette dépense est liée au coût des importations et la moitié aux taxes, le cinquième restant correspondant à la rémunération des activités (de production, raffinage et transport-distribution) réalisées sur le sol national. L’usage de transport concentre plus de 60 % de la consommation de produits pétroliers mesurée en unité physique et trois quarts de la dépense correspondante.

A lire : Voir le fichier

Source : Commissariat général au développement durable



  gedays
 
 
 
Prix des Produits Physiques (source Argus Media)



Rechercher une référence








 
Les dernières références


>> Toutes les références



Europétrole © 2003 - 2019