Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Partager :

  • Perspectives du système gazier pour l’hiver 2021/2022
    édité le 02/12/2021 - Plus de news de "GRTgaz" - Voir la fiche entreprise de "GRTgaz"


Perspectives du système gazier pour l’hiver 2021/2022
Thierry Trouvé, Directeur général de GRTgaz et Dominique Mockly, Président et Directeur général de Teréga, ont présenté ce jour le « Winter Outlook 2021/2022 » qui dresse les perspectives du système gazier pour l’hiver à venir.

GRTgaz, qui assure le transport de gaz sur l’ensemble du territoire hormis dans le Sud-Ouest, et Teréga, qui garantit le transport de gaz dans le Sud-Ouest et opère 26 % des capacités de stockage de gaz en France, indiquent que le système gazier national devrait être en capacité de répondre à la demande de l’ensemble des consommateurs de gaz français durant l’hiver prochain. En cas de pointe de froid exceptionnelle, cette capacité repose toutefois sur une gestion prudente et raisonnée des stockages tout au long de l’hiver.

Dans le contexte actuel, avec des prix de marché et du GNL élevés et des stocks européens moins élevés qu’en France, les fournisseurs de gaz doivent s’attacher à préserver les capacités qui leur permettront d’assurer l’approvisionnement de leurs clients sur l’ensemble du territoire et ce, jusqu’à la fin de l’hiver.

Des capacités souscrites permettant de couvrir la demande d’un hiver très froid

Les capacités commercialisées sur les stockages pour l’année 2021/22 ont été souscrites à 100 %.

Cela représente un niveau de souscriptions maximal pour la quatrième année consécutive. La campagne d’injection de l’été 2021 s’est déroulée avec un rythme de remplissage satisfaisant, aidée par une réglementation française exigeant un remplissage des stocks à 85 % minimum. Au 1er novembre, à l’issue de la campagne d’injection, les stockages français étaient ainsi remplis à près de 95 %.

De ce fait, les capacités souscrites aux différents points d’entrée frontière du réseau et au soutirage des stockages sont suffisantes pour couvrir la demande d’un hiver très froid. Elles offriront aux acteurs de marché (expéditeurs, industriels, fournisseurs de gaz…) la possibilité de faire appel à toutes les sources d’approvisionnement (GNL et importations par gazoduc).

La satisfaction de la demande sur une journée très froide fait également appel à la fois aux approvisionnements par voie terrestre depuis les frontières, aux importations de GNL et au soutirage des stockages. Même si les capacités souscrites par les clients sur ces différentes sources d’approvisionnement sont légèrement excédentaires par rapport aux besoins de pointe de froid, la couverture effective de cette pointe de consommation est conditionnée par :

   - une anticipation des apports en GNL dans les terminaux méthaniers,
   - un niveau de stock suffisant dans les stockages pour garantir des capacités de soutirage suffisantes,
   - et/ou des souscriptions de capacités complémentaires pour acheminer davantage de gaz depuis les points d’entrée du réseau.

Par conséquent, une sollicitation trop importante des stockages en ce début d’hiver rendrait par la suite le système très dépendant des importations de gaz (terrestres et GNL). Une gestion prudente suppose donc de préserver du gaz dans les stockages jusqu’à la fin de l’hiver 2022.

Des mécanismes spécifiques et une surveillance pour prévenir les congestions

En cas de survenance ponctuelle de congestions (contraintes sur le réseau), des mécanismes de gestion spécifiques mis en place avec la Trading Region France sont prévus pour les résoudre. L’efficacité de ces mécanismes suppose la disponibilité de gaz en stock à l’aval des contraintes sur le réseau. GRTgaz et Teréga effectuent un suivi en continu de ces stocks tout au long de l’hiver afin de prévenir les congestions.

Les gaz renouvelables contribuent dès aujourd’hui à sécuriser l’approvisionnement en gaz

À noter que les gaz renouvelables, avec le biométhane produit en France, contribuent dès aujourd’hui à satisfaire la consommation nationale de gaz. À fin octobre 2021, 336 sites de méthanisation ont injecté en continu dans les réseaux gaziers, dont 46 directement dans les réseaux de GRTgaz et Teréga. Ces sites, dont la capacité annuelle de production est de 6 TWh, ont injecté dans les réseaux de gaz sur le mois d’octobre l’équivalent de près de 2% de la consommation nationale. Chaque jour de cet hiver, la contribution du biométhane produit en France sera d’environ 14 GWh/j, soit l’équivalent de la production de la moitié d’une tranche nucléaire.

À propos de GRTgaz

GRTgaz est un expert mondial des réseaux et systèmes de transport gazier et l'un des principaux gestionnaires de réseaux de transport de gaz en Europe. En France, GRTgaz possède et exploite plus de 35 000 km de canalisations enterrées et 26 stations de compression pour acheminer le gaz entre fournisseurs et consommateurs. GRTgaz s'engage à garantir la continuité d'alimentation des consommateurs en rapprochant les territoires et les communautés dans le respect de l'environnement. En connectant les énergies d'avenir, en facilitant l'essor des énergies renouvelables et de nouveaux usages du gaz et en mettant en synergie les systèmes électriques et gaziers, GRTgaz apporte des solutions innovantes et accessibles pour accélérer et réussir la transition énergétique.


Origine : Communiqué GRTgaz

Voir la fiche entreprise de "GRTgaz"



Les dernières news de "GRTgaz"

 
 
Emploi-Pétrole
 
Rechercher une news



française internationale








 
Les dernières news France


>> Toute l'actualité France     >> RSS
 
Recherche de news par tags

abu-dhabi acquisition adnoc aker-bp aker-solutions algeria algerie algerie alstom anadarko angola apache australia axens azerbaijan baker-hughes barents-sea bechtel bg-group bp brazil canada carburant cbi cgg chevron china chiyoda cnooc cnpc co2 commission-europeenne compressor conocophillips consommation cpdp deepwater discovery drilling e-on edf egypt engie engineering eni equinor equinor exxonmobil feed flng fluor fluxys foster-wheeler fpso fsru fugro gabon gas gaz gazprom gazprom-neft gdf-suez ge germany ghana gnl gtt gulf-of-mexico guyana halliburton hess india indonesia inpex iraq italy jacobs jgc kbr keppel licence lng lukoil lundin maersk-drilling malaysia mcdermott methanier mexico mozambique natural-gas nigeria nigeria nord-stream north-sea norway novatek offshore oman omv opec pemex petoro petrobras petrofac petronas pgnig pipeline platform production qatar qatar-petroleum qatargas raffinerie refinery repsol rig riser rosneft russia rwe saipem santos saudi-aramco schlumberger senegal shale-gas shell socar sonatrach statoil subsea subsea-7 survey tap technip technipfmc texas total tullow turbine ufip uk us vallourec vopak well wintershall wood-group woodside



Europétrole © 2003 - 2022