Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Partager :

  • Le Conseil et le Parlement européen parviennent à un accord informel sur la sécurisation des opérations pétrolières et gazières en mer
    édité le 27/02/2013 - Plus de news de "Commission Européenne" - Voir la fiche entreprise de "Commission Européenne"


Le Conseil et le Parlement européen parviennent à un accord  informel sur la sécurisation des opérations  pétrolières et gazières en mer
Le Comité des représentants permanents, une des instances du Conseil, a entériné ce jour l'accord intervenu le 21 février avec le Parlement européen concernant la directive relative à la sécurisation des opérations pétrolières et gazières en mer.

Le texte a été négocié dans le cadre de trilogues entre le Conseil, le Parlement européen et la Commission européenne. Pour entrer en vigueur, il doit encore être formellement approuvé par le Parlement (en principe en mai 2013) et par le Conseil (après le vote en séance plénière au Parlement).

L'objectif du nouveau cadre de régulation est de réduire la fréquence des accidents majeurs liés aux opérations pétrolières et gazières en mer et d'en limiter les conséquences, ce qui permettra de mieux protéger l'environnement marin et les économies littorales contre la pollution. Ce nouveau cadre établit des conditions de sécurité minimales pour l'exploration et l'exploitation du pétrole et du gaz en mer et améliore les mécanismes d'intervention en cas d'accident.

La nouvelle législation s'appliquera aux installations et opérations existantes et futures. Les opérations pétrolières et gazières en mer ne seront menées que par des exploitants désignés par un titulaire d'une autorisation ou une autorité qui délivre les autorisations. La directive contient des dispositions visant à garantir l'indépendance et l'objectivité de l'autorité compétente. Afin de prévenir les conflits d'intérêt, les États membres devraient instaurer une séparation claire entre les fonctions de régulation liées à la sécurisation en mer et à l'environnement et les fonctions de régulation liées au développement économique, y compris l'octroi d'autorisations et la gestion des recettes.

En outre, la directive prévoit aussi des règles pour la transparence et le partage d'informations, la coopération entre les États membres, les plans d'intervention d'urgence et la préparation et la réaction aux situations d'urgence transfrontières.

Au plus tard trois ans après la fin de la période transitoire, la Commission présentera au Parlement européen et au Conseil un rapport évaluant la mise en œuvre de cette directive.

Tous les États membres sont concernés par la directive. Les pays enclavés et les États membres côtiers n'ayant pas d'activités en mer ne devront appliquer qu'un nombre limité de ses dispositions. Les États membres côtiers disposeront de deux ans pour transposer la directive dans leur législation nationale tandis qu'un pays enclavé ne devra la transposer que si une entreprise s'enregistre sur son territoire et mène des opérations hors de l'Union.

La directive entrera en vigueur 20 jours après sa publication au Journal officiel de l'Union européenne.


Origine : Communiqué Commission Européenne

Voir la fiche entreprise de "Commission Européenne"



Les dernières news de "Commission Européenne"



Toutes les news de "Commission Européenne"
  geoenergydays
 
Emploi-Pétrole
 
Rechercher une news



française internationale








 
Les dernières news France


>> Toute l'actualité France     >> RSS
 
Recherche de news par tags

abu-dhabi adnoc aker-solutions algeria alstom amec anadarko angola apache australia axens azerbaijan baker-hughes barents-sea bechtel bg-group bp brazil canada carburant cbi centrica cgg chevron china cnooc cnpc co2 commission-europeenne compressor conocophillips consommation cpdp deepwater discovery drilling e-on edf egypt emerson engie engineering eni equinor exxonmobil feed flng flowline fluor fluxys fmc foster-wheeler fpso fsru fugro gabon gas gaz gazprom gazprom-neft gdf-suez ge ghana gnl gouvernement gtt gulf-of-mexico hess ifp india indonesia inpex iraq jacobs jgc kbr keppel licence lng lukoil lundin maersk-drilling maersk-oil malaysia mcdermott mozambique natural-gas nigeria nigeria nord-stream north-sea norway novatek offshore oman omv opec pdvsa pemex petoro petrobras petrofac petronas pgnig pipeline platform qatar qatar-petroleum qatargas raffinerie refinery repsol rig riser rosneft russia rwe saipem santos saudi-aramco schlumberger seadrill shah-deniz shale-gas shell siemens sinopec socar sonangol sonatrach south-stream statoil subsea subsea-7 tap technip technipfmc total transocean tullow turbine ufip uk vallourec vessel vopak well wintershall wood-group woodside



Europétrole © 2003 - 2019