Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Partager :

  • La Commission Européenne se félicite d’une avancée permettant l’acheminement de gaz depuis la Slovaquie vers l’Ukraine
    édité le 30/04/2014 - Plus de news de "Commission Européenne" - Voir la fiche entreprise de "Commission Européenne"


La Commission Européenne se félicite d’une avancée permettant l’acheminement de gaz depuis la Slovaquie vers l’Ukraine
La Commission européenne se félicite de la signature d’un protocole d’accord portant sur l’approvisionnement en gaz de l’Ukraine depuis la Slovaquie, qui aura lieu cet après-midi à Bratislava. Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, participera à la cérémonie, ainsi que le premier ministre slovaque Robert Fico et le ministre ukrainien de l’énergie Youri Prodan. La Commission a fait office de médiatrice dans les négociations qui ont abouti à l’avancée d’aujourd’hui. En plus du protocole d’accord, les opérateurs de gazoducs concernés — la société slovaque Eustream et la société ukrainienne Ukrtransgaz — concluront aujourd'hui un accord-cadre d’interconnexion établissant les modalités techniques de la solution envisagée.

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, a déclaré à ce sujet: «Je félicite chaleureusement toutes les parties concernées pour l’avancée réalisée dans les négociations sur les livraisons de gaz à l’Ukraine depuis la Slovaquie. Il s’agit d’une première étape importante qui permet de diversifier les sources d’approvisionnement en gaz de l'Ukraine et qui contribue au renforcement de la sécurité énergétique en Europe orientale et dans l'ensemble de l'UE. Elle témoigne de l’engagement ferme pris par l'Union européenne de soutenir le secteur énergétique de l'Ukraine, qui transparaît également dans le paquet de mesures économiques et financières que l'Union a rapidement adopté en faveur de l’Ukraine au cours des dernières semaines. Je tiens à remercier le membre de la Commission responsable de l'énergie M. Oettinger et son équipe qui ont joué un rôle majeur dans la préparation de l’accord signé aujourd’hui.»

Günther Oettinger, membre de la Commission responsable de l’énergie, a déclaré quant à lui: «L’accord conclu aujourd’hui fera date. Il constitue une première étape dans l'approvisionnement en gaz de l’Ukraine depuis la Slovaquie et renforce les liens entre le marché énergétique de l'UE et l’Ukraine. Le gaz acheminé via la Slovaquie sera un complément substantiel aux volumes que l’Ukraine peut déjà importer de Hongrie et de Pologne. Les livraisons en provenance des États membres de l’UE offrent à l’Ukraine un accès à du gaz dont le prix est fixé selon des principes équitables et transparents. Il est important, à cet égard, que l’Ukraine, notamment en tant que membre de la Communauté de l’énergie, prenne sans retard les dispositions nécessaires pour aligner son cadre juridique et réglementaire sur la législation de l’UE en matière d’énergie. Cet effort suscitera une confiance accrue des investisseurs et aidera le pays à moderniser son secteur énergétique.»

Contexte

Pour l’heure, il est techniquement possible d’acheminer du gaz depuis la Pologne et la Hongrie en Ukraine. L’année dernière, l’Ukraine a importé près de 2 milliards de mètres cubes de gaz en provenance des États membres de l’UE.

Sur la base de la solution présentée dans le protocole d’accord, l’ancien gazoduc de Vojany situé du côté slovaque et jusqu’ici inutilisé fera l’objet de travaux de modernisation durant une brève période. Il devrait être tout à fait possible d'acheminer 22 millions de mètres cubes de gaz par jour en Ukraine depuis la Slovaquie via le gazoduc de Vojany dès l’automne 2014, soit environ 8 milliards de mètres cubes par an. Eustream vérifiera dans les meilleurs délais certains détails techniques afin de pouvoir confirmer la mise en œuvre de cette solution d'ici quelques semaines. Si cette option s’avérait inopinément irréalisable, une autre solution consisterait à commencer avec un volume plus réduit et à fixer le rendement du gazoduc à 22 millions de mètres cubes par jour jusqu’en avril 2015.

La bonne mise en œuvre de flux gaziers de l’UE à destination de l’Ukraine est bénéfique pour les deux parties. Elle permettra à l’Ukraine d’accéder à des sources de gaz variées, dont le gaz norvégien ou le gaz naturel liquéfié (GNL) des marchés mondiaux, à des prix compétitifs. En tant que membre de la Communauté de l’énergie, l’Ukraine veillera à l’application de la législation de l'UE relative au marché intérieur de l’énergie. La confiance accrue des investisseurs passe par un rapprochement du cadre juridique et réglementaire de l'Ukraine, qui pourrait également donner lieu à une meilleure utilisation de l'immense infrastructure gazière de l’Ukraine, par exemple en ce qui concerne les capacités de stockage.

Toutefois, la solution retenue aujourd’hui n’est qu’une première étape dans l’inversion des flux gaziers de la Slovaquie à l’Ukraine. Des options autres que le recours au gazoduc de Vojany feront l'objet d'une évaluation juridique et technique en temps utile.


Origine : Communiqué Commission Européenne

Voir la fiche entreprise de "Commission Européenne"



Les dernières news de "Commission Européenne"



Toutes les news de "Commission Européenne"
  geoenergydays
 
Emploi-Pétrole
 
Rechercher une news



française internationale








 
Les dernières news France


>> Toute l'actualité France     >> RSS
 
Recherche de news par tags

abu-dhabi adnoc aker-solutions algeria alstom amec anadarko angola apache australia axens azerbaijan baker-hughes barents-sea bechtel bg-group bp brazil canada carburant cbi centrica cgg chevron china cnooc cnpc co2 commission-europeenne compressor conocophillips consommation cpdp deepwater discovery drilling e-on edf egypt emerson engie engineering eni equinor exxonmobil feed flng flowline fluor fluxys fmc foster-wheeler fpso fsru fugro gabon gas gaz gazprom gazprom-neft gdf-suez ge ghana gnl gouvernement gtt gulf-of-mexico hess ifp india indonesia inpex iraq jacobs jgc kbr keppel licence lng lukoil lundin maersk-drilling maersk-oil malaysia mcdermott mozambique natural-gas nigeria nigeria nord-stream north-sea norway novatek offshore oman omv opec pdvsa pemex petoro petrobras petrofac petronas pgnig pipeline platform qatar qatar-petroleum qatargas raffinerie refinery repsol rig riser rosneft russia rwe saipem santos saudi-aramco schlumberger seadrill shah-deniz shale-gas shell siemens sinopec socar sonangol sonatrach south-stream statoil subsea subsea-7 tap technip technipfmc total transocean tullow turbine ufip uk vallourec vessel vopak well wintershall wood-group woodside



Europétrole © 2003 - 2019