Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Partager :

  • La banque de l’UE annonce l’adoption de ses ambitieuses nouvelles stratégie climatique et politique de prêt dans le secteur de l’énergie
    édité le 15/11/2019


La banque de l’UE annonce l’adoption de ses ambitieuses nouvelles stratégie climatique et politique de prêt dans le secteur de l’énergie
Le Conseil d’administration de la Banque européenne d’investissement (BEI) a adopté ce jour une nouvelle politique de prêt dans le secteur de l’énergie et confirmé la révision à la hausse des ambitions de la Banque concernant l’action en faveur du climat et la durabilité environnementale.

« Le climat figure au premier rang des priorités politiques de notre époque », a déclaré Werner Hoyer, président de la BEI. « Les scientifiques estiment que nous nous dirigeons actuellement vers une hausse des températures de 3 à 4 °C d’ici à la fin du siècle. Si cela se produit, d’immenses pans de notre planète deviendront inhabitables, ce qui aura des conséquences désastreuses pour les populations du monde entier. La banque de l’UE est la banque européenne du climat depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, elle a décidé de porter ses ambitions à une échelle supérieure. Nous cesserons de financer les combustibles fossiles et nous lancerons la stratégie d’investissement climatique la plus ambitieuse de toutes les institutions financières publiques quelles qu’elles soient. » Et d’ajouter, soulignant la nécessité de coopérer : « Je souhaiterais remercier les actionnaires de la Banque – les États membres de l’UE – pour leur coopération au cours des derniers mois. Nous nous réjouissons à l’idée de collaborer étroitement avec eux et le Conseil de l’Union européenne, avec la Commission européenne, le Parlement européen, les institutions financières et internationales, et, surtout, avec le secteur privé, afin de soutenir l’avènement d’une économie européenne climatiquement neutre d’ici à 2050. »

Renforcer le soutien de la banque de l’UE à l’énergie propre

La nouvelle politique de prêt dans le secteur de l’énergie détaille cinq principes qui régiront les interventions futures de la BEI dans ce secteur :

- accorder la priorité à l’efficacité énergétique afin de soutenir le nouvel objectif de l’UE au titre de la directive sur l’efficacité énergétique ;
- permettre la décarbonation de l’énergie à l’aide d’un soutien renforcé aux technologies à émissions de carbone faibles ou nulles, dans l’optique d’atteindre une part de 32 % d’énergies renouvelables dans l’ensemble de l’UE d’ici à 2030 ;
- accroître les financements à l’appui de la production d’énergie décentralisée, du stockage énergétique innovant et de l’électromobilité ;
- assurer la mise en œuvre des investissements dans les réseaux électriques essentiels pour les nouvelles sources d’énergie intermittentes comme le solaire ou l’éolien, tout en renforçant les interconnexions transfrontalières ;
- renforcer l’impact des investissements afin de soutenir la transformation du secteur de l’énergie en dehors de l’UE.

Andrew McDowell, vice-président de la BEI chargé du secteur de l’énergie, a déclaré : « Les émissions de carbone générées par le secteur de l’énergie à l’échelle mondiale ont battu un nouveau record en 2018. Nous devons agir de toute urgence afin d’inverser cette tendance. L’ambitieuse politique de prêt de la BEI dans le secteur de l’énergie adoptée aujourd’hui représente un jalon crucial dans la lutte contre le réchauffement climatique. Au terme d’un long débat, nous avons dégagé un compromis sur la fin des financements accordés par la banque de l’UE aux projets qui recourent sans dispositif d’atténuation aux combustibles fossiles, gaz y compris, à compter de la fin de 2021. Je tiens à faire part de ma reconnaissance à toutes celles et tous ceux qui ont contribué ces derniers mois à la plus large consultation publique jamais organisée sur l’activité de prêt de la BEI et à nos collègues spécialistes de l’énergie qui ont expliqué comment la banque de l’UE pouvait guider les efforts consentis dans le monde entier pour décarboner l’énergie. »

La décision d’aujourd’hui met fin à une procédure de révision ouverte et inclusive à laquelle ont été associés les acteurs industriels et institutionnels, la société civile et le grand public. Depuis janvier, un dialogue intensif mené avec les parties prenantes a donné lieu à plus de 149 contributions écrites de la part d’organisations et de particuliers concernés, ainsi qu’à des pétitions signées par plus de 30 000 personnes.

Au cours des cinq dernières années, la Banque européenne d’investissement a mis à disposition plus de 65 milliards d’EUR de financements à l’appui des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de la distribution d’énergie.

Conséquence de l’approbation, ce jour, de la version révisée de la politique de prêt dans le secteur de l’énergie, la BEI n’examinera plus, à compter de la fin de 2021, de nouveaux financements à l’appui de projets énergétiques qui recourent sans dispositif d’atténuation aux combustibles fossiles, gaz y compris. De plus, la Banque s’est dotée d’une nouvelle norme d’émission fixée à 250 g de CO2 par kilowatt-heure (kWh). Elle remplacera la norme actuelle établie à 550 g de CO2/kWh. Une révision précédente de la politique de prêt dans le secteur de l’énergie menée en 2013 avait déjà permis à la BEI d’être la première institution de financement internationale à abandonner effectivement le financement de la production d’électricité à partir de charbon et de lignite grâce à l’adoption d’une norme d’émission stricte.

Garantir une transition énergétique juste

Dix États membres de l’UE sont confrontés à des défis spécifiques en matière d’investissements énergétiques. La BEI collaborera étroitement avec la Commission européenne afin de soutenir l’investissement au moyen d’un Fonds pour une transition juste. La BEI pourra financer jusqu’à 75 % du coût admissible des projets relatifs aux nouveaux investissements énergétiques mis en œuvre dans ces pays. Ces projets bénéficieront également de la part de la BEI d’un soutien combinant services de conseil et financements.

Une nouvelle ambition pour l’action en faveur du climat et la durabilité environnementale

La BEI est la banque européenne du climat depuis longtemps. Depuis 2012, elle a mis à disposition 150 milliards d’EUR de financements à l’appui de 550 milliards d’EUR d’investissements en faveur de projets qui réduisent les émissions et aident les pays à s’adapter aux effets des changements climatiques, ce qui fait de la BEI l’un des premiers bailleurs de fonds multilatéral au monde pour le financement de projets soutenant ces objectifs.

Ce jour, les membres du Conseil d’administration de la BEI ont approuvé une nouvelle stratégie relative à l’action en faveur du climat et à la durabilité environnementale. Elle s’articule autour de trois éléments principaux :

- le Groupe BEI s’attachera à soutenir la mobilisation de 1 000 milliards d’EUR d’investissements à l’appui de l’action pour le climat et de la durabilité environnementale au cours de la décennie 2021-2030, qui sera décisive ;
- la BEI augmentera progressivement la part de ses financements consacrée à l’action climatique et à la durabilité environnementale pour qu’elle atteigne 50 % de ses opérations à compter de 2025 ;
- le Groupe BEI alignera l’ensemble de ses activités de financement sur les principes et objectifs de l’accord de Paris d’ici à la fin de 2020. Dans un avenir proche, ces éléments seront complétés par des mesures qui viseront à garantir que les financements de la BEI contribuent à une transition juste pour les régions ou pays les plus touchés, de sorte que personne ne soit laissé à la traîne.

Emma Navarro, vice-présidente de la BEI chargée de l’action en faveur du climat et de l’environnement, s’est exprimée en ces termes : « Afin d’atteindre les objectifs climatiques de l’accord de Paris, nous devons de toute urgence revoir à la hausse le niveau de nos ambitions et c’est précisément que nous avons fait aujourd’hui. Deux semaines en amont de la conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Madrid, ces décisions ont envoyé un message important au monde : l’Union européenne et sa banque, la BEI, s’engagent à mobiliser des investissements à une échelle sans précédent afin de soutenir des projets contribuant à l’action en faveur du climat dans le monde entier. De plus, nous nous engageons à aligner l’intégralité des activités du Groupe BEI sur les principes et objectifs de l’accord de Paris d’ici à la fin de 2020. Tout financement qui ne sera pas vert sera rendu durable, dans le respect des exigences de cet accord. »


Origine : Communiqué BEI



 
 
Emploi-Pétrole
 
Rechercher une news



française internationale








 
Les dernières news France


>> Toute l'actualité France     >> RSS
 
Recherche de news par tags

abu-dhabi adnoc aker-solutions algeria alstom amec anadarko angola apache australia axens azerbaijan baker-hughes barents-sea bechtel bg-group bp brazil canada carburant cbi centrica cgg chevron china cnooc cnpc co2 commission-europeenne compressor conocophillips consommation cpdp deepwater discovery drilling e-on edf egypt emerson engie engineering eni equinor exxonmobil feed flng flowline fluor fluxys fmc foster-wheeler fpso fsru fugro gabon gas gaz gazprom gazprom-neft gdf-suez ge ghana gnl gouvernement gtt gulf-of-mexico hess ifp india indonesia inpex iraq jacobs jgc kazakhstan kbr keppel licence lng lukoil lundin maersk-drilling malaysia mcdermott mozambique natural-gas nigeria nigeria nord-stream north-sea norway novatek offshore oman omv opec pdvsa pemex petoro petrobras petrofac petronas pgnig pipeline platform qatar qatar-petroleum qatargas raffinerie refinery repsol rig riser rosneft russia rwe saipem santos saudi-aramco schlumberger seadrill shah-deniz shale-gas shell siemens sinopec socar sonangol sonatrach south-stream statoil subsea subsea-7 tap technip technipfmc total transocean tullow turbine ufip uk vallourec vessel vopak well wintershall wood-group woodside



Europétrole © 2003 - 2019