Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Partager :

  • ENGIE entre en négociation exclusive pour la vente de sa participation de 70 % dans Exploration & Production International
    édité le 11/05/2017 - Plus de news de "ENGIE" - Voir la fiche entreprise de "ENGIE"


ENGIE entre en négociation exclusive pour la vente de sa participation de 70 % dans Exploration & Production International
ENGIE annonce avoir reçu une offre ferme et irrévocable de Neptune Energy pour l’acquisition de sa part de 70 % dans EPI. Neptune Energy est une entreprise basée au Royaume-Uni, soutenue par des fonds conseillés par The Carlyle Group et CVC Capital Partners, et par un fonds souverain, dont l’activité consiste à investir dans des activités amont de pétrole et gaz. Selon l’offre soumise, ENGIE entre désormais en négociation exclusive avec Neptune Energy pour un projet de cession représentant une étape majeure dans la mise en œuvre du plan de transformation d’ENGIE, qui vise notamment à réduire l’empreinte carbone du Groupe et son exposition à l’évolution du prix des commodités.

La valeur totale de 4,7 milliards d’euros(1) inclut des provisions de démantèlement d’un montant de 1,1 milliard d’euros déconsolidées du bilan d’ENGIE, ainsi que la prise en compte d’un paiement différé d’un montant d’environ 90 millions d’euros correspondant à un ajustement de prix conditionné à la réalisation de jalons opérationnels.

La transaction proposée devrait se traduire par une réduction de 2,4 milliards d’euros de la dette financière nette consolidée d’ENGIE lors de la clôture de l’opération (attendue au premier trimestre 2018), hors provisions.

« Ce projet de transaction s’inscrit dans la stratégie d’ENGIE qui vise à devenir leader de la transition énergétique dans le monde, notamment en se recentrant sur la production d’électricité bas carbone et en réduisant son exposition aux prix des commodités. Avec la clôture de cette transaction, les activités contractées et régulées représenteront plus de 85 % de l’EBITDA d’ENGIE, permettant ainsi au Groupe d’atteindre l’objectif fixé pour fin 2018 et d’améliorer son profil de risque. Cette étape majeure est également le signe de l’attrait de l’entité EPI et d’une reconnaissance indéniable – par l’ensemble du secteur – de l’expertise des équipes. Nous sommes convaincus que Neptune Energy est le meilleur acheteur potentiel pour assurer le développement d’EPI et de ses employés », a déclaré Isabelle Kocher, Directeur Général d’ENGIE.

« Un an après le lancement du plan de transformation d’ENGIE, ce projet est une preuve supplémentaire des progrès significatifs réalisés dans la mise en œuvre de notre programme de cessions de 15 milliards d’euros : nous sommes en avance sur notre plan avec 70 % des cessions déjà signées ou finalisées, et ce dans des conditions favorables. Tout en réduisant l’exposition d’ENGIE à l’évolution du prix des commodités, la transaction envisagée renforcerait le bilan du Groupe », a ajouté Judith Hartmann, Directeur Général Adjoint d’ENGIE en charge des Finances.

Neptune Energy deviendrait l’unique actionnaire d’EPI. Neptune Energy est dirigé par Sam Laidlaw, ancien Directeur général de Centrica plc. L’ambition de Neptune Energy est de poursuivre le développement des activités d’exploration et production d’EPI, via une croissance organique et la recherche d’opportunités d’investissement de haute qualité en mer du Nord, en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Est.

Dans le cadre de la transaction envisagée, ENGIE conserverait une participation de 30 % dans le projet gaz de Touat en Algérie, actuellement en phase de développement. ENGIE reste un acteur majeur du gaz en Algérie via ses activités de GNL, et son expérience dans le pays est considérée comme clé pour aboutir au premier gaz du projet Touat. Dans le cadre du projet de transaction, ENGIE sera également fournisseur de prêts aux acheteurs.

Le siège d’EPI se situe en France et l’entreprise dispose d’actifs dans l’exploration de pétrole et gaz au Royaume-Uni, en Norvège, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Indonésie, en Algérie et en Égypte. Au 31 décembre 2016, EPI disposait de réserves 2P de 672 millions de barils équivalent pétrole et sa production atteignait 148 000 barils équivalent pétrole par jour en 2016. En mars 2017, EPI comptait 1 622 employés. Acteur socialement responsable, ENGIE poursuivra le dialogue avec les instances de représentation du personnel et les employés durant toute la phase de transition dans le cadre de la transaction envisagée. Un accord a déjà été conclu avec Neptune Energy qui prévoit qu’aucun plan social ne serait lancé dans les deux prochaines années sur le périmètre réorganisé dans le cadre du dernier plan de transformation d’EPI, et que les employés d’EPI auraient accès aux offres d’emploi internes d’ENGIE les deux années suivant le closing de la transaction envisagée.

Cette transaction est soumise au respect des prérogatives des instances représentatives du personnel d’ENGIE et EPI et aux conditions de clôture habituelles. Elle devrait être finalisée au premier trimestre 2018.

(1) Estimation au 31 décembre 2016.

À propos d’ENGIE

EENGIE inscrit la croissance responsable au cœur de ses métiers (électricité, gaz naturel, services à l’énergie) pour relever les grands enjeux de la transition énergétique vers une économie sobre en carbone : l’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique et l’utilisation raisonnée des ressources. Le Groupe développe des solutions performantes et innovantes pour les particuliers, les villes et les entreprises en s’appuyant notamment sur son expertise dans quatre secteurs clés : les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le gaz naturel liquéfié et les technologies numériques. ENGIE compte 153 090 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires en 2016 de 66,6 milliards d’euros. Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices internationaux : CAC 40, CAC 40 Governance, BEL 20, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe, DJSI World, DJSI Europe et Euronext Vigeo (World 120, Eurozone 120, Europe 120 et France 20).


Origine : Communiqué ENGIE

Voir la fiche entreprise de "ENGIE"



Les dernières news de "ENGIE"

 
Rechercher une news



française internationale








 
Les dernières news France


>> Toute l'actualité France     >> RSS
 
Recherche de news par tags

abb abu-dhabi air-liquide aker-solutions algeria alstom amec anadarko angola apache areva australia axens azerbaijan barents-sea bechtel bg-group bp brazil canada carburant cbi centrica cgg chevron china cnooc cnpc co2 commission-europeenne compressor conocophillips consommation cpdp deepwater discovery drilling e-on edf egypt engie engineering eni epc esso eu exxonmobil feed flng flowline fluor fluxys fmc foster-wheeler fpso fugro gabon gas gaz gaz-de-schiste gazprom gazprom-neft gdf gdf-suez ge ghana gnl gouvernement gtt gulf-of-mexico hess ifp india indonesia inpex iraq jacobs jgc kazakhstan kbr keppel licence lng lukoil lundin maersk-oil malaysia mcdermott mozambique natural-gas nigeria nigeria nord-stream north-sea norway offshore omv pdvsa pemex petoro petrobras petrofac petronas pgnig pipeline platform qatar qatar-petroleum qatargas raffinerie refinery repsol rig riser rosneft russia rwe saipem samsung saudi-aramco schlumberger seadrill shah-deniz shale-gas shell siemens sinopec socar sonangol sonatrach south-stream statoil subsea subsea-7 tap technip terminal total transocean tullow turbine ufip uk vallourec vessel vopak well wintershall wood-group woodside



Europétrole © 2003 - 2017