Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Partager :

  • ENGIE construit sa première base industrielle de GNL en Asie en créant une joint venture à Yulin, dans la province du Shaanxi, en Chine
    édité le 10/11/2015 - Plus de news de "ENGIE" - Voir la fiche entreprise de "ENGIE"


ENGIE construit sa première base industrielle de GNL en Asie en créant une joint venture à Yulin, dans la province du Shaanxi, en Chine
ENGIE et Shaanxi Houde Tongxing (HD) ont signé un contrat d’investissement à Yulin, dans la province du Shaanxi, en Chine, afin de créer une joint venture (dont ENGIE détient 35 %), dans le but de construire l’une des plus grandes bases industrielles de gaz naturel liquéfié (GNL) du nord-ouest de la Chine et de mener des activités aval de GNL.

Grâce à ce contrat, les deux parties investiront et construiront conjointement une base industrielle de GNL dans le parc industriel Yujia, à Yulin, dans la province du Shaanxi, en Chine. Le gaz naturel sera fourni par le gazoduc longue distance de CNPC et Sinopec. Le projet de construction comporte 2 phases : la phase I, avec une capacité de 0,25 million de tonnes par an (mtpa), entrera en service commercial en juillet 2017, alors que la phase II porte sur une une capacité de 0,5 mtpa de GNL et entrera en service commercial en février 2018. L’investissement total pour les deux phases est estimé à 1400 RMB (soit environ 200 millions d’euros). La joint venture mènera par ailleurs début 2016 une étude concernant la construction d’un site de stockage de GNL à Yulin pour assurer les périodes de pointe.

Seul partenaire industriel du projet, ENGIE mettra à disposition son expérience de management, son savoir-faire technologique et son expertise de partenaire industriel et jouera un rôle important dans la construction et l’exploitation du projet dans son ensemble.

Ce projet contribuera au développement de la région lors des étapes de construction et d’exploitation des usines industrielles. De plus, grâce à la vente de GNL, son exploitation commerciale offrira une solution écologique et durable aux utilisateurs finaux tels que les parcs industriels et les habitants de la région du nord-ouest de la Chine non couverts par des gazoducs et par le secteur du transport (poids lourds, véhicules de service, transport public…) et désireux d’adopter un combustible plus propre tel que le GNL. Ceci contribuera à mettre en place la transition énergétique dans cette région, en ligne avec la « Stratégie liée au gaz naturel de la Province du Shaanxi ». Parallèlement, Yulin espère devenir le plus grand centre de stockage de GNL pour l’écrêtement des pointes et le plus grand point de livraison et d’échange de GNL en Chine continentale.

Jean-Marc Guyot, Président-Directeur général d’ENGIE China, a déclaré : « Il s’agit de la première base industrielle GNL d’ENGIE en Asie ; nous attendons beaucoup de ce projet et sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec un partenaire chinois de cette envergure et une province chinoise majeure de l’industrie du gaz. La signature de ce contrat témoigne de l’ambition d’ENGIE de poursuivre son développement en Chine, en devenant notamment un acteur majeur de l’aval gazier chinois, en tirant pleinement parti des sources de GNL, de notre expérience dans les infrastructures gazières et dans les services énergétiques et de notre savoir-faire en ingénierie, mais aussi en saisissant les opportunités offertes par le marché chinois du GNL en pleine évolution. Notre objectif consiste à offrir des solutions durables à l’urbanisation et à l’industrie de la Chine. »

A propos d’ENGIE en Chine

ENGIE est présent en Chine depuis plus de 40 ans. En 2008, ENGIE a ouvert son premier bureau de représentation en Chine et a commencé à développer des relations avec des partenaires chinois dans le domaine de l’énergie, pour des projets en Chine et dans d’autres pays, notamment en matière de gaz naturel, de GNL, d’infrastructures gazières et de services énergétiques et d’ingénierie.

Dans le domaine de la production d’électricité, ENGIE soutient des projets conjoints de réduction des émissions de carbone (MDP – mécanisme de développement propre), tandis que ses équipes d’ingénieurs collaborent au développement de l’EPR de Taishan et participent à des projets hydroélectriques dans d’autres pays en collaboration avec des partenaires chinois.

Dans le gaz naturel, ENGIE a signé en 2011 un partenariat mondial avec CIC, le fonds souverain chinois, comprenant une prise de participation à hauteur de 30 % de ce dernier dans les activités d’exploration et de production de gaz naturel d’ENGIE. Le Groupe a par ailleurs vendu 2,3 millions de tonnes de GNL à China National Offshore Oil Corporation (CNOOC), dont la livraison a débuté en 2013, et a installé le premier terminal de regazéification flottant en Chine. En 2012, ENGIE a également signé un accord de coopération avec PetroChina portant sur l’exploration du potentiel de l’amont gazier au Qatar, puis étendu ce même accord au stockage de gaz en Chine en 2013 (collaboration au développement de six sites). Le Groupe accompagne actuellement Shanghai Gas Group, filiale de Shenergy Group, dans l’extension de l’un de ses terminaux méthaniers.

Dans le domaine des services énergétiques, suite à la signature d’un accord conclu entre ENGIE et Chongqing Gas Group, la Joint Venture SinoFrench Energy Services Co., Ltd a été créé en 2010, afin de développer des projets de tri-génération. En 2014, ENGIE a conclu deux accords de coopération majeurs afin de développer des projets énergétiques dans les grandes villes chinoises : à Pékin avec Beijing Enterprises Group et à Shanghai avec Shenergy. En janvier 2015, ENGIE et Sichuan Energy Investment Distributed Energy Systems ont créé une Joint Venture pour le développement et la gestion du projet d’énergie décentralisée sur le parc industriel Guangan Huixiang Innovation, le premier situé dans un parc industriel du sud-ouest de la Chine.

En novembre 2015, ENGIE a signé deux accords majeurs avec China Huaneng Group et Beijing Enterprises Group qui portent sur l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique : électricité, gaz naturel et services énergétiques, en s’orientant plus spécifiquement sur les solutions efficaces et innovantes permettant de relever les défis de la transition énergétique vers une économie à faibles émissions de carbone.

A propos d’ENGIE

ENGIE inscrit la croissance responsable au cœur de ses métiers (électricité, gaz naturel, services à l’énergie) pour relever les grands enjeux de la transition énergétique vers une économie sobre en carbone : l’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, la sécurité d’approvisionnement et l’utilisation raisonnée des ressources. Le Groupe développe des solutions performantes et innovantes pour les particuliers, les villes et les entreprises en s’appuyant notamment sur son expertise dans quatre secteurs clés : les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le gaz naturel liquéfié et les technologies numériques. ENGIE compte 152 900 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires en 2014 de 74,7 milliards d’euros. Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices internationaux : CAC 40, BEL 20, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe, DJSI World, DJSI Europe et Euronext Vigeo (World 120, Eurozone 120, Europe 120 et France 20).


Origine : Communiqué ENGIE

Voir la fiche entreprise de "ENGIE"



Les dernières news de "ENGIE"

  Emploi-Pétrole
 
Rechercher une news



française internationale








 
Les dernières news France


>> Toute l'actualité France     >> RSS
 
Recherche de news par tags

abu-dhabi adnoc aker-solutions algeria alstom amec anadarko angola apache australia axens azerbaijan baker-hughes barents-sea bechtel bg-group bp brazil canada carburant cbi centrica cgg chevron china cnooc cnpc co2 commission-europeenne compressor conocophillips consommation cpdp deepwater discovery drilling e-on edf egypt emerson engie engineering eni equinor exxonmobil feed flng flowline fluor fluxys fmc foster-wheeler fpso fsru fugro gabon gas gaz gazprom gazprom-neft gdf-suez ge ghana gnl gouvernement gtt gulf-of-mexico hess ifp india indonesia inpex iraq jacobs jgc kazakhstan kbr keppel licence lng lukoil lundin maersk-drilling malaysia mcdermott mozambique natural-gas nigeria nigeria nord-stream north-sea norway novatek offshore oman omv opec pdvsa pemex petoro petrobras petrofac petronas pgnig pipeline platform qatar qatar-petroleum qatargas raffinerie refinery repsol rig riser rosneft russia rwe saipem santos saudi-aramco schlumberger seadrill shah-deniz shale-gas shell siemens sinopec socar sonangol sonatrach south-stream statoil subsea subsea-7 tap technip technipfmc total transocean tullow turbine ufip uk vallourec vessel vopak well wintershall wood-group woodside



Europétrole © 2003 - 2019