Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Partager :

  • ENGIE Capital Markets Day 2019
    édité le 28/02/2019 - Plus de news de "ENGIE" - Voir la fiche entreprise de "ENGIE"


ENGIE Capital Markets Day 2019
- ENGIE SE SPÉCIALISE EN CIBLANT ENTREPRISES ET COLLECTIVITÉS TERRITORIALES
- ENGIE POURSUIT UNE STRATEGIE D’INVESTISSEMENTS PLUS SÉLECTIVE ET ACCÉLÈRE SA CROISSANCE
- ENGIE présente aux investisseurs sa stratégie pour poursuivre la transformation réalisée avec succès depuis 2016 autour des 3Ds : décarbonation, digitalisation et décentralisation.
- ENGIE affirme son ambition : devenir le leader mondial de la transition zéro carbone compétitive des entreprises et des collectivités territoriales. Afin de réaliser son ambition, le Groupe s’appuiera sur la combinaison unique de son expertise dans les infrastructures et les solutions clients.
- Des critères stratégiques et financiers très sélectifs en matière d’investissements seront appliqués, afin d’intensifier les investissements dans 20 pays et 30 métropoles.
- 11 à 12 milliards d’euros d'investissements de croissance sont prévus sur la période 2019-2021, principalement dans les Solutions Clients et les Renouvelables.
- Dans les Solutions Clients, le Groupe développera des solutions intégrées uniques qui peuvent comprendre la définition de la stratégie, la conception, la gestion d’infrastructures, le développement de plateformes numériques, le financement ou encore l’exploitation.
- Dans les Renouvelables, le Groupe se concentrera sur les projets dédiés directement à des usages clients, qui devront représenter 50 % des nouveaux projets renouvelables d’ENGIE d’ici 2021 ; le Groupe vise à devenir l'un des leaders des PPA (contrats long terme d’achat d’électricité) renouvelables pour les entreprises ; le Groupe ambitionne d’ajouter 9 GW de capacités à son portefeuille d’ici 2021. ENGIE jouera également un rôle majeur dans le développement de renouvelables de nouvelle génération, notamment l'éolien en mer et les gaz verts.
- Dans les Infrastructures, sont attendus des rendements et cashflows attractifs en France, ainsi que la croissance des activités sur des marchés dynamiques en développement.
- ENGIE poursuit la réduction des capacités thermiques de production d’électricité, notamment via les cessions d’actifs charbon ; ENGIE stabilisera les activités nucléaires en Belgique avec un taux de disponibilité croissant.
- La dynamique de réduction des coûts et d'amélioration de la rentabilité se poursuit, avec un nouveau programme de performance de 800 millions d'euros à horizon 2021.
- Guidance financière 2019-2021 : entre 7 et 9 % de taux de croissance annuel moyen du résultat net récurrent (part du Groupe) pour la période 2018-2021, basé sur les attentes indicatives de taux de croissance annuel moyen du ROC de 6,5 à 8,5 %.
- Nouvelle politique de dividende visant un ratio de distribution entre 65 % et 75 % du résultat net récurrent, part du Groupe.

Au cours des trois dernières années, le Groupe ENGIE s’est profondément transformé en concentrant son développement sur trois activités : le gaz, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, tout en prenant des positions fortes sur des activités innovantes (mobilité verte et réseaux intelligents notamment). Cette transformation a permis à ENGIE de renouer avec une croissance organique et de s’imposer comme leader de la transition énergétique compétitive.

La deuxième vague de la transition énergétique émerge

Lors du Capital Markets Day qui se tient aujourd'hui à Londres, Isabelle Kocher, Directrice Générale, présente la vision d'ENGIE concernant les évolutions profondes du monde de l’énergie. La décarbonation et la digitalisation se poursuivent, et la décentralisation accélère : les collectivités territoriales et les entreprises doivent répondre à l’urgence climatique et à l’impératif zéro carbone. Une équation complexe qui requiert des investissements rentables et proactifs afin d'améliorer la qualité de vie de ces acteurs. Les entreprises de l’énergie sont ainsi confrontées à une nouvelle demande : rendre possible la transition zéro carbone de leurs clients.

ENGIE affirme son ambition de devenir le leader mondial des solutions intégrées « zéro carbone »

La transition zéro carbone des entreprises et collectivités territoriales requiert des solutions sophistiquées intégrant des prestations variées : la stratégie, la conception, l’ingénierie, la construction d’actifs sobres en énergie, les plateformes numériques, l’exploitation, le financement et l’engagement de résultat. ENGIE dispose d’une capacité unique à intégrer l’ensemble de ces prestations dans une offre « as-a-service » (clé en main) et à s’imposer sur ce nouveau marché.

Cette approche en ligne avec l’expertise d’ENGIE dans les infrastructures et les solutions clients répond également parfaitement aux attentes des 500 plus grandes entreprises mondiales qui cherchent de plus en plus à concevoir et mettre en œuvre une stratégie zéro carbone. ENGIE se positionne en leader de ce marché grâce à une démarche 360° qui vise à répondre aux besoins de ces entreprises en leur proposant une approche stratégique, compétitive, et un suivi solide de la performance.

Au service de son ambition, ENGIE se spécialise dans les offres à haute valeur ajoutée

Mme Kocher décrira la manière dont chaque business line d'ENGIE s'alignera sur ces exigences clients afin de rendre possible leur transition zéro carbone, notamment via le développement de solutions à forte valeur ajoutée conçues sur mesure, technologiquement sophistiquées et qui reposent souvent sur l'accès privilégié d'ENGIE à des financements spécifiques.

- Dans les Solutions Clients, l’accélération de la croissance se fera à l’aide d’une gamme élargie de services incluant la cogénération sur site, les réseaux de chaleur et de froid, l'éclairage public, les panneaux solaires sur toitures et les stations de chargement de véhicules électriques. De manière concrète, ces solutions intègreront la prise en charge du financement des équipements des entreprises et des collectivités.
- Dans les Infrastructures, le Groupe continuera de dégager des rendements attractifs et des flux de trésorerie importants. En France, le prochain examen réglementaire des rendements est attendu pour 2020, et ENGIE continuera d'investir dans la conversion de ses réseaux aux gaz verts. ENGIE restera également attentif aux opportunités d'investissement dans les marchés dynamiques en développement.
- Dans les Renouvelables, ENGIE poursuivra le développement des contrats d’achat d’électricité de long terme (PPA) et l’approvisionnement 24h/24, 7j/7 en énergie verte, qui sont très demandés. À long terme, ENGIE compte jouer un rôle majeur dans les renouvelables de nouvelle génération, notamment l'éolien en mer et le gaz vert. D’ici 2021, le Groupe se fixe plusieurs objectifs 50 % des nouveaux projets renouvelables seront directement dédiés aux usages des clients; devenir l'un des leaders des PPA pour les entreprises ; être le leader mondial des PPA « verts » permettant un approvisionnement 24h/24 et 7 jours sur 7 ; ajouter 9 GW de capacités renouvelables additionnelles à son portefeuille de capacités.
- Dans ses autres activités de production d’électricité, ENGIE poursuivra l’optimisation de ses actifs et la réduction de son empreinte carbone. Le Groupe diminuera ses capacités thermiques, en particulier ses capacités charbon et optimisera ses capacités gaz selon les exigences de ses clients, y compris via la combinaison de technologies telles que le dessalement et la cogénération. Les activités nucléaires d'ENGIE en Belgique se stabiliseront, avec un taux de disponibilité en croissance, comme annoncé.
- En matière de vente d’énergie, ENGIE continuera d'accroître son portefeuille de clients particuliers et entreprises, notamment grâce à des offres innovantes et une meilleure qualité de service. Toutefois, sur le segment des clients particuliers, la rentabilité de ce portefeuille devrait être compensée par une forte pression sur les marges. Dans ce contexte, ENGIE a décidé de limiter ses ambitions de développement aux territoires dans lesquels le Groupe est déjà présent.

ENGIE mobilisera des capacités clés dans le digital et l’agrégation de financement

ENGIE a déployé des plateformes digitales mondiales qui lui ont permis de renforcer sa compétitivité, et continuera d'enrichir le contenu logiciel de ses solutions afin de se démarquer en tant que fournisseur numéro un de logiciels propriétaires dans le secteur de l’énergie.

Disposant par ailleurs d’un portefeuille de projets incomparable, d’un solide réseau de relations avec des investisseurs et de capacités exclusives de structuration, ENGIE fera de l’agrégation de financement une part essentielle de ses solutions intégrées ; le tout, au service, d’une part, de l’optimisation du coût du capital et donc de la compétitivité des offres, et d’autre part de l’accélération de la croissance d’ENGIE, tout en réduisant l'intensité capitalistique individuelle des projets. Ce modèle, appliqué par ENGIE depuis longtemps à ses activités thermiques et renouvelables, sera désormais mis en œuvre dans ses activités de Solutions Clients et d’autres projets innovants.

ENGIE adaptera son organisation et simplifiera son reporting financier

Afin de poursuivre l'alignement de l'organisation d'ENGIE avec sa stratégie, quatre business lines globales seront créées (Solutions Clients, Infrastructures, Renouvelables, Thermique) en vue de soutenir les équipes locales et d'accélérer les programmes de performance transverses. La géographie restera la dimension principale de cette organisation matricielle. Le reporting financier d'ENGIE sera simplifié. Il comportera un nombre réduit de segments géographiques et offrira une visibilité stratégique de la progression de chaque business line globale et des activités d'approvisionnement en énergie.

ENGIE renforce la sélectivité de ses offres et de ses critères d'investissement et concentre ses efforts de développement sur 20 pays et 30 métropoles

Judith Hartmann, Directrice Générale adjointe et Directrice Financière du Groupe, présentera la stratégie et les critères d’allocation du capital, ainsi que les objectifs et la guidance financière du Groupe à moyen terme.

Le Groupe, qui dispose d'une perspective claire concernant les caractéristiques d'investissement attractifs, appliquera des critères très stricts en matière d’investissements stratégiques et financiers. Les offres complexes, innovantes, intégrées, sur le long terme et axées sur les résultats seront privilégiés par rapport aux activités simples, standardisées, payées à l'acte. Les investissements seront différenciés au fil du temps, en tenant compte d’une contrainte de retour financier cohérent d’au moins 200 bps supérieurs au coût moyen pondéré du capital et de 400 bps supérieurs au coût des fonds propres.

Dans une volonté d’affiner l’empreinte géographique et l’allocation du capital, les priorités d’investissement du Groupe seront centrées sur vingt pays et trente métropoles en développement. L’objectif sera d’être parmi les trois premières entreprises dans ces géographies et de densifier les opérations sur ces territoires. ENGIE sortira également d'environ 20 pays au cours des trois prochaines années en vue de concentrer ses efforts sur les géographies.

11 à 12 milliards d'euros d’investissements de croissance prévus sur la période 2019-2021

ENGIE consacrera environ 4 milliards d'euros par an à des investissements de croissance et des acquisitions organiques de petite envergure sur la période 2019-2021, tandis que 6 milliards d'euros de cessions d'actifs sont attendus au cours de la même période. Le programme global de 11 à 12 milliards d'euros d’investissements se répartit comme suit : 4 à 5 milliards d'euros pour les Solutions Clients ; entre 2,3 et 2,8 milliards d'euros pour les Renouvelables, afin de parvenir aux 9 GW de capacités supplémentaires ; entre 3,0 et 3,3 milliards d'euros pour les Infrastructures.

ENGIE poursuivra la réduction de ses coûts internes et l'amélioration de sa rentabilité

Un nouveau programme de performance pour la période 2019-2021 est lancé. Il repose sur des initiatives de réduction des coûts, utilisant différents leviers, dont les achats, la digitalisation et les centres de services partagés) ; des opportunités d’amélioration du chiffre d’affaires et des marges découlant de l’optimisation des actifs d’ENGIE et des offres clients. L’impact global du programme est actuellement fixé à 800 millions d’euros, avec un résultat légèrement pondéré vers 2020 et 2021.

Une accélération soutenue des attentes d'ENGIE en matière de croissance des bénéfices

Sur la base d’un ensemble d’hypothèses déterminantes qui seront décrites par Mme Hartmann, l’Ebitda du Groupe ENGIE devrait progresser de 3,5 % à 6 % en moyenne chaque année sur la période 2018-2021. Le résultat opérationnel courant (ROC) du Groupe devrait quant à lui croître en moyenne chaque année entre 6,5 % et 8,5 % sur la même période, des taux annuels basés sur les attentes suivantes en matière de croissance du ROC dans les business lines :

- Solutions Clients : TCAC(2) de 11-14 %, soutenu par l’accélération du chiffre d’affaires et des solutions plus rentables adossées à des actifs.
- Infrastructures : TCAC (4 %) – (1 %), compte tenu des révisions tarifaires des activités d’infrastructures en France attendues dès 2020 et des attentes de croissance sur les autres marchés.
- Renouvelables : TCAC de 8-11 %, soutenu par la mise en service de 9 GW de capacités supplémentaires d’ici 2021, ainsi que par la complexité et la rentabilité croissante de nos activités clients.
- Thermique : (6 %) – (3 %), hors impact de la cession de Glow en Asie Pacifique, et compte tenu de l’optimisation continue du portefeuille de production d’électricité et des cessions axées sur les centrales charbon contractées et certains actifs merchant.
- Nucléaire : ralentissement des pertes et neutralité du ROC attendus d’ici 2021.
- Approvisionnement : ROC à peu près stable attendu durant cette période.

Dette nette du Groupe : le Groupe prévoit une dette nette financière de l'ordre de 20 milliards d'euros à fin 2021 (ratio sur EBITDA < 2,5x) et une dette nette économique de l’ordre de 35 à 37 milliards d’euros (ratio sur EBITDA < 4,0x). ENGIE réaffirme son intention de conserver la note de sa dette (A). Ces prévisions concernant la dette impliquent qu'il n'y aura aucun changement dans le cadre réglementaire et juridique actuel des activités nucléaires en Belgique.

La croissance d'ENGIE accélérera la croissance du résultat net et générera des dividendes attractifs pour les actionnaires

Durant sa présentation dans le cadre du Capital Markets Day, Mme Hartmann communiquera une guidance de croissance forte du résultat net récurrent (part du Groupe) avec un TCAC de 7-9 % sur la période 2018-2021.

À la lumière de ces perspectives, et comme annoncé dans les résultats 2018 d’ENGIE, le Conseil d’administration a défini une politique révisée en matière de dividende qui vise un ratio de distribution entre 65 % et 75 % tandis que le Groupe continuera d’investir pour nourrir sa croissance et sa transformation.

Résumant son intervention au Capital Markets Day d'ENGIE, Mme Kocher a déclaré : « La volonté des clients d’ENGIE de concevoir et mettre en œuvre leur transition zéro carbone se fait de plus en plus pressante. Cette volonté s’inscrit dans leurs objectifs stratégiques, mais dépasse souvent leurs capacités opérationnelles. La combinaison de l’expertise d’ENGIE dans les infrastructures et les solutions clients, alliée à l’engagement de résultat, est désormais un axe central et commun à l'ensemble des activités d'ENGIE, car nous restons fidèles à notre ambition et souhaitons que notre position de leader soit reconnue par tous les acteurs du secteur. Notre transformation se poursuit et nous nous réjouissons de la croissance accélérée, de la rentabilité et du meilleur rendement à venir pour nos actionnaires. »

(1) Hypothèses déterminantes : forex de 1,23 $/€ et 4,42 BRL/€ en 2021 ; prix de marché forward à fin décembre 2018 pour la production d’électricité d’origine nucléaire et hydraulique ; conditions climatiques normalisées en France pour la distribution de gaz, l'approvisionnement énergétique et la production hydroélectrique ; conditions hydrologiques améliorées au Brésil, alignées sur les attentes du marché ; répercussion des coûts d'approvisionnement du gaz et de l'électricité sur les tarifs réglementés en France ; révision tarifaire des infrastructures en France en 2020-2021 ; attentes de disponibilité nucléaire belge en ligne avec la publication faite sur REMIT, avec des contingences financières prises relatives aux opérations en Belgique ; taux d'imposition effectif de 30 % en 2019-2020 et 28 % en 2021.
(2) TCAC : Taux de Croissance Annuel Composé ou CAGR en anglais

A propos d'ENGIE

ENGIE s’engage pour relever les grands enjeux de la révolution énergétique vers un monde de plus en plus décarboné, décentralisé et digitalisé. Le Groupe a pour ambition de devenir leader de ce nouveau monde de l’énergie et concentre ses activités sur 3 métiers clé pour le futur : la production d’électricité bas carbone, notamment à partir de gaz naturel et d’énergies renouvelables, les infrastructures énergétiques et les solutions performantes adaptées à tous ses clients (particuliers, entreprises, territoires, etc.). ENGIE place la satisfaction des clients, l’innovation et le digital au cœur de son développement. ENGIE est présent dans près de 70 pays, compte 150 000 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires de 66,6 milliards d’euros en 2016.
Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices financiers (CAC 40, BEL 20, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe) et extra-financiers (DJSI World, DJSI Europe et Euronext Vigeo Eiris - World 120, Eurozone 120, Europe 120, France 20, CAC 40 Governance)


Origine : Communiqué ENGIE

Voir la fiche entreprise de "ENGIE"



Les dernières news de "ENGIE"

  Emploi-Pétrole
 
Rechercher une news



française internationale








 
Les dernières news France


>> Toute l'actualité France     >> RSS
 
Recherche de news par tags

abu-dhabi adnoc aker-solutions algeria alstom amec anadarko angola apache australia axens azerbaijan baker-hughes barents-sea bechtel bg-group bp brazil canada carburant cbi centrica cgg chevron china cnooc cnpc co2 commission-europeenne compressor conocophillips consommation cpdp deepwater discovery drilling e-on edf egypt emerson engie engineering eni equinor exxonmobil feed flng flowline fluor fluxys fmc foster-wheeler fpso fsru fugro gabon gas gaz gazprom gazprom-neft gdf-suez ge ghana gnl gouvernement gtt gulf-of-mexico hess ifp india indonesia inpex iraq jacobs jgc kazakhstan kbr keppel licence lng lukoil lundin maersk-drilling malaysia mcdermott mozambique natural-gas nigeria nigeria nord-stream north-sea norway novatek offshore oman omv opec pdvsa pemex petoro petrobras petrofac petronas pgnig pipeline platform qatar qatar-petroleum qatargas raffinerie refinery repsol rig riser rosneft russia rwe saipem santos saudi-aramco schlumberger seadrill shah-deniz shale-gas shell siemens sinopec socar sonangol sonatrach south-stream statoil subsea subsea-7 tap technip technipfmc total transocean tullow turbine ufip uk vallourec vessel vopak well wintershall wood-group woodside



Europétrole © 2003 - 2019