Newsletter 
  INSCRIPTION Inscription | ESPACE ANNONCEURS Publicité | CONTACT Contact |PLAN DU SITE Plan


Europétrole, le portail de l'industrie du pétrole
 
 accueil | actualité française | actualité internationale | recherche | interviews | focus | actualité par entreprise | actualité pétrole/gaz de schiste 
Partager :

  • Dans un projet cofinancé par l’Union européenne, des robots remplacent les inspecteurs pour le contrôle des conteneurs dans l’industrie pétrochimique
    édité le 03/09/2013 - Plus de news de "Commission Européenne" - Voir la fiche entreprise de "Commission Européenne"


Dans un projet cofinancé par l’Union européenne, des robots remplacent les inspecteurs pour le contrôle des conteneurs dans l’industrie pétrochimique
Avec un consortium de dix entreprises européennes dirigé par Shell, la Commission européenne lance aujourd’hui le projet PETROBOT, dont le but est d’élaborer des robots pouvant se substituer aux êtres humains pour l’inspection des cuves à pression et des réservoirs de stockage largement utilisés dans l’industrie du pétrole, du gaz et de la pétrochimie.

Actuellement, pour garantir la sécurité des inspecteurs, les installations de pétrole et de gaz et les usines pétrochimiques doivent interrompre leur activité durant les inspections: les cuves doivent être découplées des sections en activité de l’installation (fermer une valve ne suffit pas); puis, elles sont minutieusement nettoyées pour que tous les produits susceptibles d’émettre des gaz inflammables ou toxiques soient éliminés; des échafaudages sont ensuite installés dans les cuves les plus volumineuses afin que les inspecteurs puissent accéder à toutes les zones devant être contrôlées. Une fois l’inspection achevée (souvent au bout de plusieurs heures), il faut repasser, en sens inverse, par chacune des étapes précédentes. La robotique pourrait bientôt permettre de raccourcir cette longue et coûteuse procédure, ce qui réduirait l’exposition du personnel à des situations potentiellement dangereuses et ferait gagner du temps et de l’argent à l’industrie, mais aussi ouvrirait de nouveaux marchés à l’industrie européenne de la robotique et favoriserait la création d’emplois dans le secteur de la fabrication et de la maintenance de robots.

Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne et commissaire chargée de la stratégie numérique, a déclaré: «Ce n’est pas un hasard si l’Europe est à la pointe de l’industrie robotique mondiale. Le projet PETROBOT illustre notre volonté d’exploiter sur le marché les résultats de la recherche de pointe, d’ouvrir de nouveaux marchés aux entreprises de l’Union et de créer des emplois en Europe.»

Le projet PETROBOT réunira pendant trois ans des partenaires venant des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de la Suède, de la Norvège, de la Suisse et de l’Allemagne. L’Union contribuera pour 3,7 millions d’euros au financement du projet, dont le budget s’élève à 6,2 millions d’euros.

Ce projet mobilise tous les intervenants de la chaîne de valeur, des entreprises spécialisées dans la robotique et les techniques d’inspection aux utilisateurs finaux, en passant par les entreprises de services d’inspection. Les robots seront testés dans les installations des utilisateurs finaux membres du consortium. Un volet spécial du projet vise à préparer la future communauté d’utilisateurs à tirer le meilleur parti de cette nouvelle technique. Ces nouvelles activités pourraient ouvrir la voie à de nouveaux types d’emploi et à de nouveaux marchés. Dans ce secteur de la technologie, l’Union européenne pourrait détenir un atout important à l’exportation et vendre aussi bien la solution matérielle - le robot - que le service complet d’inspection robotisée. Les robots, comme les outils d’inspection installés sur ceux-ci, devraient être conçus et produits à grande échelle et il conviendrait de proposer des services d’inspection robotisée. Si le projet est mené à bien avec succès, il favorisera l’innovation nécessaire à la résolution de situations plus complexes.

Contexte

Le contrat PETROBOT sera signé au Centre technologique de Shell à Amsterdam (Shell Technology Centre Amsterdam), par des hauts responsables des services de la Commission européenne et de Shell, en présence des membres du consortium.

L’objectif du projet PETROBOT est de concevoir et de valider de nouvelles techniques d’inspection robotisée, destinées à:

1. l’inspection interne des cuves à pression mises à l’arrêt; un robot (prenant la forme d’un bras flexible ou d’un robot rampant) entrera dans la cuve par un trou d’homme ou une tuyère, une fois l’appareil arrêté. Il balaiera ensuite les parois de la cuve à l’aide d’un scanner pour détecter d’éventuels dommages;
2. l’inspection des réservoirs de stockage en activité; un robot sera introduit dans le réservoir contenant le produit (pétrole ou produit intermédiaire). Il balaiera ensuite le fond du réservoir à l’aide d’un scanner pour repérer d’éventuelles dégradations.

Pour le balayage des parois des cuves ou du fond des réservoirs, les robots utiliseront des outils d’inspection spéciaux. Ces outils, qui permettront de détecter tout dommage, doivent garantir les mêmes résultats qu’un inspecteur.

Des inspections régulières des points critiques pour la sécurité des installations sont essentielles au maintien de l’intégrité de celles-ci.

Le projet PETROBOT est né d’un programme de R&D réalisé par Shell Global Solutions International B.V., une structure de l’entreprise Royal Dutch Shell Plc, avec le soutien de Quasset B.V., une entreprise néerlandaise spécialisée dans la conception de techniques de diagnostic.

Le consortium de dix entreprises dirigé par Shell comprend également:

- GASSCO AS, NO
- Chevron North Sea Ltd., UK
- Koninklijke VOPAK N.V., NL
- A.Hak Industrial Services B.V., NL
- Dekra Industrial AB – DEKRA, SE
- Alstom Inspection Robotics (AIR), CH
- OCROBOTICS, UK
- Innospection GmbH, DE
- Quasset B.V., NL


Origine : Communiqué Commission Européenne

Voir la fiche entreprise de "Commission Européenne"



Les dernières news de "Commission Européenne"



Toutes les news de "Commission Européenne"
 
 
 
Emploi-Pétrole
 
Rechercher une news



française internationale








 
Les dernières news France


>> Toute l'actualité France     >> RSS
 
Recherche de news par tags

abu-dhabi adnoc aker-solutions algeria alstom amec anadarko angola apache australia axens azerbaijan baker-hughes barents-sea bechtel bg-group bp brazil canada carburant cbi centrica cgg chevron china cnooc cnpc co2 commission-europeenne compressor conocophillips consommation cpdp deepwater discovery drilling e-on edf egypt emerson engie engineering eni equinor exxonmobil feed flng flowline fluor fluxys fmc foster-wheeler fpso fsru fugro gabon gas gaz gazprom gazprom-neft gdf-suez ge ghana gnl gouvernement gtt gulf-of-mexico hess ifp india indonesia inpex iraq jacobs jgc kazakhstan kbr keppel licence lng lukoil lundin maersk-drilling malaysia mcdermott mozambique natural-gas nigeria nigeria nord-stream north-sea norway novatek offshore oman omv opec pdvsa pemex petoro petrobras petrofac petronas pgnig pipeline platform qatar qatar-petroleum qatargas raffinerie refinery repsol rig riser rosneft russia rwe saipem santos saudi-aramco schlumberger seadrill shah-deniz shale-gas shell siemens sinopec socar sonangol sonatrach south-stream statoil subsea subsea-7 tap technip technipfmc total transocean tullow turbine ufip uk vallourec vessel vopak well wintershall wood-group woodside



Europétrole © 2003 - 2019